1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Somalie a un nouveau Président

Lundi, les députés somaliens ont élu chef de l'Etat Hassan Cheikh Mohamoud, un nouveau venu en politique, à une écrasante majorité. Sa tâche : reconstruire un Etat dans ce pays ravagé par plus de 20 ans de guerre.

default

Hassan Cheikh Mohamoud nouveau Président de la Somalie

C’est finalement après le second tour d’une élection sous très haute surveillance, que Hassan Cheikh Mohamoud a été elu. Au total, 25 candidats, dont l’ancien President Sharif Cheikh Ahmed qui a aussitôt reconnu sa defaite, ont participé à ce vote effectué à bulletin secret dans l’école de police de Mogadiscio et retransmis en direct afin d’assurer sa transparence.

Qui est Hassan Cheikh Mohamoud ?

Hassan Cheikh Mohamoud, 56 ans, est surtout très connu à Mogadiscio et notamment dans le milieu de la société civile. Il appartient au puissant clan des Hawiye, majoritaire dans la capitale somalienne. Il est réputé modéré, proche du parti islamiste "al-Islah", considéré comme la branche somalienne des Frères Musulmans. Mais Hassan Cheikh Mohamoud a son propre parti politique dénommé "Parti paix et développement", créé en 2011 avec pour objectif de « construire une société libérée des démons du clanisme, de la peur et des conflits internes. »

Islamistische Rebellen in Somalia

Les islamistes somaliens ont dénoncé cette élection

Il a étudié à l’université nationale somalienne et a été professeur dans les années 1980. Il a aussi participé dans les années 1990, au mouvement pour la suppression de la ligne verte qui séparait le nord et le sud de Mogadiscio, contrôlée par des factions rivales. Par la suite, il a créé le Simad, un institut qui vise à former des techniciens de l’administration transformé un peu plus tard en une université célèbre dans la capitale somalienne.

Les grands défis du nouveau président

Depuis plus de 20 ans la Somalie est plongée dans le chaos et les quatorze conférences de réconciliation, organisées depuis cette époque, ne sont pas venues à bout des rivalités politiques et économiques entre clans somaliens. Pour réussir, Hassan Cheikh Mohamoud devra donc travailler à l'instauration d'un ordre politique stable qui fait défaut depuis deux décennies. Néophyte en politique, Hassan Cheikh Mohamoud devra déjouer les manoeuvres politiques, jeu traditionnel des leaders de partis, des chefs de clan ou des députés.

Mohammed Siad Barre Somalia

La Somalie est dans le chaos depuis la chute du Président Mohammed Siad Barre

L'autre dossier majeur pour le nouveau président de Mogadiscio sera celui de la rébellion des shebabs. Evincés de la capitale, les shebabs restent en position de force dans leur fief du centre et du sud de la Somalie. Hassan Cheikh Mohamoud devra aussi convaincre ses compatriotes réfugiés au Kenya. Certains contestent son élection. Ils estiment avoir été mis à l’écart du scrutin. La feuille de route établie avec l’ONU prévoyait en effet que la population ne prenne pas part au scrutin en raison des combats persistants et de l’inexistence de structure étatique.

Écouter l'audio 02:02

« On peut dire qu'il est l'homme des Britanniques, » dit le chercheur Roland Marchal

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !