La situation en Libye reste préoccupante | Afrique | DW | 15.04.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La situation en Libye reste préoccupante

Après des rencontres de haut niveau impliquant notamment l'Otan, l'ONU et la Ligue arabe, jeudi, au Caire et à Berlin, la diplomatie internationale poursuit ses efforts pour trouver une issue pacifique au conflit.

default

Lancement d'un missile par des insurgés

Pendant ce temps, l’Alliance poursuit ses frappes contre des positions ou des armes lourdes des troupes de Mouammar Kadhafi.

Au cour de la nuit de jeudi à vendredi, des frappes ciblées ont été menées contre des unités blindées de l’armée dans la région de Zenten, une ville de 40.000 habitants située à environ 150 km de Tripoli, dans l'ouest de la Libye. Cette région, la Tripolitaine, est le théâtre de combats entre l’armée libyenne et les forces insurgées depuis plusieurs jours, selon des témoignages d’habitants. Depuis ce vendredi matin, des avions survolent une zone qui s’étend sur plus de 150 km entre Yefren à l'est et Nalout à l'ouest, non loin de la frontière tunisienne. Les troupes pro-Kadhafi tentent de couper les communications entre les différentes localités insurgées.

La ville de Misrata, également dans l’ouest, encerclée depuis près de deux mois par les forces kadhafistes, continue d’inquiéter la communauté internationale. Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki Moon :

Ban Ki Moon Pressekonferenz New York

Le secretaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

« Les habitants de Misrata manquent cruellement de médicaments, d’eau potable et de vivres. Nous sommes aussi très inquiets quant au sort des étrangers migrants et réfugiés bloqués dans des zones de combat. »

Ban Ki Moon a réaffirmé la volonté de l’ONU d’arriver à un cessez-le-feu fiable et de mettre un terme aux opérations de l’armée de Kadhafi contre les villes, tout en assurant la protection de la population civile et le respect de l’embargo sur les armes pour la Libye.

Pour la diplomate en chef de l’Union européenne, le régime de Kadhafi a perdu toute légitimité. Catherine Ashton a lancé un appel en forme d'avertissement adressé aux partisans du dictateur :

Belgien EU Gipfel zu Libyen Catherine Ashton

Catherine Ashton a durci son discours vis-à-vis de Tripoli

« Ceux qui appartiennent au régime ont le choix. Ils peuvent continuer de s’associer à la répression brutale du colonel Kadhafi, ou ils peuvent travailler à une transition ordonnée vers la démocratie. »

Venant du Caire où elle avait parlé de la crise libyenne avec l'ONU et la Ligue arabe, Catherine Ashton, a discuté à Berlin du partenariat Otan-UE, notamment sur la Libye, avec les ministres des Affaires étrangères et le secrétaire général de l'Alliance atlantique. L'Otan et l'Union européenne ont resserré ce vendredi leur coordination en vue d'une opération humanitaire préparée par les Européens pour Misrata.

Auteur : Philippe Pognan
Edition: Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !