La situation empire au Nord-Mali, Berlin prône le dialogue | Afrique | DW | 09.08.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La situation empire au Nord-Mali, Berlin prône le dialogue

Le ministre allemand de la Coopération, en tournée dans la région, a demandé au gouvernement intérimaire d’engager des négociations avec les groupes rebelles. La Cédéao finalise de son côté un plan militaire

La démarche de Dirk Niebel, le ministre allemand de la Coopération, s’inscrit dans la même ligne que celle de certains pays voisins du Mali et de l’ONU. On se souvient que, le mois dernier, le Conseil de sécurité a soutenu les efforts politiques des dirigeants de la région pour stopper les insurgés, mais il n'est pas allé jusqu'à appuyer l'envoi d'une force militaire, comme le souhaite la Cédéao (Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest).

Westafrika Burkina Faso Deutschland Entwicklungsminister Dirk Niebel

Dirk Niebel reçu par le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise au Mali

Le ministre allemand demande aux autorités intérimaires de poser des actes concrets en vue de rétablir l'autorité de l'État et l'ordre constitutionnel. Dirk Niebel a eu à ce sujet, à Ouagadougou, un entretien avec le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne.

Berlin prône la voie du dialogue

L’Allemagne demande au gouvernement de Bamako d’entamer un dialogue avec les islamistes. Mais l’idée de dialoguer avec les insurgés divise à Bamako tout comme dans le reste du pays, comme a expliqué à la DW le journaliste malien Drissa Sangaré (que vous pouvez écouter ci-dessous).

Vers un mandat de l'ONU ?

Des groupes islamistes ont pris le contrôle du nord du pays, soit les deux tiers du territoire malien, après avoir écarté les rebelles indépendantistes touaregs. Ils règnent en maîtres en imposant la charia. Ce jeudi, ils ont amputé la main d'un voleur en application de cette loi.

Face à ces menaces, et à l'impuissance de l’armée, le gouvernement central n’a toujours pas formulé de demande d’intervention d’une force étrangère. Toutefois, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest entend finaliser dans les prochains jours son plan de déploiement d'une force militaire au Mali. L’organisation sous-régionale espère obtenir pour cela un mandat de l'ONU.

Écouter l'audio 00:20

"Tout le monde n’est pas pour le dialogue. La question que certains Maliens se posent, c’est de dialoguer avec qui ?" (Drissa Sangaré, journaliste)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !