1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

"La situation a été mal gérée en RCA" (Anicet-George Dologuelé)

En Centrafrique, au moins 25 personnes ont été tuées ces derniers jours dans des heurts entre groupes armés. L'ancien Premier ministre Anicet-George Dologuelé dénonce l'inaction du gouvernement.

Écouter l'audio 01:49

"80% du territoire est occupé par les bandes armées"(Anicet-George Dologuelé)

DW: Quelle est la situation aujourd'hui en République Centrafricaine?

Anicet-George Dologuelé: C’est un pays qui traverse une situation difficile, vous savez qu’il y a beaucoup de violence dans tout le pays. 80% du territoire est occupé par les bandes armées, c’est pénible pour tout le monde.

DW: Qu’est ce qui explique cet échec, si on peut l’appeler ainsi étant donné que des élections ont été organisées démocratiquement  mais la situation persiste.

Anicet-George Dologuelé: Je pense que la situation a été très mal géré, maintenant ce qui est urgent, c’est de rattraper les choses, de sorte que ces bandes armées puissent déposer les armes et que les populations reprennent leurs activités. Que le million de centrafricains qui sont soient en dehors du pays,  ou qui vivent dans les brousses ou dans des sites de déplacés  puissent reprendre les activités.C’est vraiment cela l’urgence.

DW: Certains parlent de l’inaction du gouvernement et celle du président de la République particulièrement.

Anicet-George Dologuelé: En tant que chef de l’opposition, j’ai régulièrement dénoncé cette inaction, et je pense que si l’on m’avait entendu, les choses n’auraient pas atteints ce niveau mais il est toujours temps de mettre fin à la souffrance de la population.

DW:Vous pensez qu’il est incompétent ?

Anicet-George Dologuelé: Non, je ne peux pas me permettre de traiter un président de la République d’incompétent. Je pense que la situation est difficile et qu’il n’a pas utilisé les bonnes méthodes pour y arriver. Vous savez, quand on essaye une méthode et que ca ne marche pas, il faut changer. J'ai fait des suggestions, mais je pense que ca traine un peu, et c’est dommage pour les populations et notre pays.

DW: Quelle est votre solution pour résoudre ce problème sécuritaire ?

Anicet-George Dologuelé: Je n’ai pas de solution. Je pense qu’il faut se mettre ensemble pour réfléchir à des solutions, une seule personne ne peut pas avoir de solution.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !