1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Sierra Leone reste vigilante

La Sierra Leone est débarrassée du virus Ebola. Cette annonce attendue depuis longtemps par le pays a été faite ce weekend par l’OMS. Mais déclarer la fin d’Ebola n’est pas synonyme de relâchement de la vigilance.

Centre de soins Holy Spirit en Sierra Leone

Centre de soins Holy Spirit en Sierra Leone

Le Liberia autre pays touché par l’épidémie avait lui, été déclaré exempt de transmission le 3 septembre, après une première annonce début mai qui avait été suivie d'une réapparition du virus en juin.

"Quelqu'un est-il mort dans votre village du virus Ebola? Avez-vous eu un contact avec une personne malade?"Ces questions font désormais partie de la vie quotidienne en Sierra Leone oú plus de 3500 personnes sont mortes officiellement d’Ebola.

Une période difficile

Momoh Sesay, 23 ans, vit dans une zone rurale, il a perdu sa mère durant l’épidémie. "quand ça a commencé elle s’est d'abord plainte de maux de tête. Nous sommes allés à l'hôpital avec elle. Elle a été pris en charge mais elle n'a pas pu survivre."Momoh Sesay raconte comment Ebola a fait plusieurs orphelins.Téléphoner était la seule façon de garder un contact avec le monde extérieur dit-il, parce que son village natal a été particulièrement touché et a été mis en quarantaine."

Un centre de prise en charge des malades d'Ebola en quarantaine

Un centre de prise en charge des malades d'Ebola en quarantaine

Renforcer le système de santé

A présent que le pays est déclaré officiellement débarrassé de l’épidémie il faudra entre autre relever plusieurs défis. Patrick Turay responsable de l'hôpital Saint-Esprit dans la capitale provinciale de Makeni, met en garde"on n'a pas encore fixé les bonnes priorités, nous avons besoin d’un meilleur système de soins de santé en général pour éviter de nouvelles épidémies. Sinon les prochaines maladies infectieuses pourraient avoir encore des conséquences dévastatrices." Pour Patrick Turay la Sierra Leone doit apprendre de la crise née d'Ébola. L’un de ses premiers souhaits est la formation du personnel médical notamment dans les régions reculées. Une priorité certes, mais Gisela Schneider qui travaille pour l’organisation allemande «Brot für die Welt » estime qu’Il faut être réaliste, il faudra selon elle du temps pour mettre en place un tel système. Par conséquent, il faut continuer d'être vigilant.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !