1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La SADC peut-elle résoudre la crise en RDC?

Une délégation de la Communauté de développement de l’Afrique australe a séjourné cette semaine à Kinshasa. Elle a rencontré certains acteurs de la crise. Sauf l'aile du "Rassemblement" dirigée par Félix Tshisekedi.

Écouter l'audio 02:25

"Kabila dit, je fais comme les dirigeants voisins qui sont là depuis 20,30, ou 40 ans" (Georges Berghezan, chargé de recherche au GRIP)

 Félix Tshisekedi a  refusé de rencontrer cette délégation, arguant du fait qu’il existe une seule plate-forme du ''Rassemblement" qu’il dirige. La délégation de la SADC a également pendant son séjour  reçu les dirigeants de la

Le leader du Rassemblement, Félix Tshisekedi a décliné l'invitation de la délégation de la SADC

Le leader du "Rassemblement", Félix Tshisekedi a décliné l'invitation de la délégation de la SADC

majorité présidentielle et ceux de la société civile. Rappelons que fin  2016 déjà, la SADC avait déjà tenté une médiation entre la majorité présidentielle et l’opposition. Lors de son sommet extraordinaire tenu en mars dernier, les chefs d’Etat et de gouvernement de cette institution régionale ont exhorté les acteurs politiques congolais à œuvrer pour la mise en œuvre  au plus vite de l’accord politique du 31 décembre 2016. La conférence a également invité la communauté internationale à soutenir le processus électoral en RDC afin d’organiser des élections libres, pacifiques démocratiques. Cependant, Georges Berghezan, est chargé de recherche au GRIP, le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité basé à Bruxelles en Belgique, ne croit pas  que la SADC puisse booster le processus de sortie de crise en RDC: 

"La RDC a plutôt tendance à s’intégrer  dans la communauté des Etats d’Afrique centrale. Si l’Angola hausse le ton, ou si par exemple le Rwanda en faisait autant, ça pourrait devenir une situation un peu délicate pour Joseph Kabila. Pour rester au pouvoir, et sans le dire ouvertement, Kabila dit, je ne fais que ce que font les dirigeants voisins qui sont là depuis 20,30, ou 40 ans. Mais s’il perd le soutien de ses pairs, sa position serait de plus en plus difficile" 

La SADC, allié  de Joseph Kabila? 

Joseph Kabila entretient encore de bonnes relations avec son homologue rwandais, Paul Kagame

Joseph Kabila entretient encore de bonnes relations avec son homologue rwandais, Paul Kagame

En 2013, au plus fort de la guerre dans l'est,  la Communauté de développement d'Afrique australe a joué un rôle important dans la stabilisation de cette partie du pays. Elle y avait décidé  l’envoie d’une « Force neutre internationale », composée de 4.000 soldats, et placée sous l’autorité de l’ONU. Ce contingent avait pour mission  de combattre les mouvements rebelles hostiles à Kinshasa et qui écumaient l’est de la RDC.  En plus, c’est secret de polichinelle, Joseph Kabila entretient d’excellentes relations avec la plupart des dirigeants membres de cette institution régionale. Ces derniers, dont une majorité est  réfractaire à une alternance à la tête de leurs pays respectifs ne  feront rien pour empêcher leur homologue, Joseph Kabila, de demeurer au pouvoir aussi longtemps qu’il le souhaitera, concluent certains experts.

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !