1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La sécurité publique objet d'un vif débat en Allemagne

En Allemagne, après l'attentat terroriste du 19 décembre à Berlin et divers faits divers violents commis dans l’espace public, un vif débat sur la sécurité agite le monde politique et médiatique comme l’opinion publique.

Überwachungskameras auf dem Bahnhof (picture-alliance/ dpa)

"Le débat actuel est une preuve du manque de créativité des politiciens allemands", estime le quotidien Landeszeitung. "C’est une erreur de supposer qu’un extrémiste jihadiste, qui se croit en route vers le paradis, abandonnerait ses objectifs parce qu’il serait filmé ! Et que se passerait-il si l’on se munissait de moyens de surveillance généralisés dont disposeraient un jour des politiciens peu enclins au respect de la démocratie et des droits civiques ?" 


"Il existe déjà un exemple négatif d’une nation qui, dans sa recherche de la sécurité, a perdu la juste mesure", rappelle de son côté la Neue Osnabrücker Zeitung. "Ce sont les Etats-Unis avec une politique sécuritaire excessive et un camp de détention  placé hors de toute juridiction démocratique : Guantánamo. Il faut espérer que l’Allemagne n’ira pas si loin", écrit le quotidien

Polizei in Berliner U-Bahn (picture-alliance/dpa/M. Gambarini)

La présence policière a été renforcée dans la plupart des villes allemandes. Ici dans le métro à Berlin.

, "l’exemple des Etats-Unis montre à quel point il est difficile de rétablir des principes une fois qu'ils ont été déclarés périmés...."

 

D' autres journaux se montrent moins sceptiques...

De nombreux éditorialistes  sont favorables eux quant à l’utilisation généralisée de caméras de surveillance dans l’espace public. 

"Les caméras ne peuvent certes pas empêcher chaque crime, et encore moins chaque attentat terroriste. Mais elles peuvent contribuer à identifier leurs auteurs avant qu’elles ne fassent d’autres victimes, souligne le quotidien Südkurier de Constance. Les adversaires d’une telle surveillance par caméras seront bientôt à bout d’arguments, particulièrement après le dernier incident à Berlin où un groupe de jeunes délinquants a tenté de brûler vif un sans-abri qui dormait sur un banc public. Sans les images vidéo des caméras de la gare, la police serait toujours à la recherche des coupables ! ", souligne l’éditorialiste. 

Lagezentrum im Bundesamt für Sicherheit in der Informationstechnik BSI (picture-alliance/Ulrich Baumgarten)

Un bureau de l'Office fédéral pour la Sécurité informatique à Bonn, un organe qui travaille aussi pour la sécurité de la population.

"Que peut-on avoir contre des vidéo-caméras dans l’espace public? ", se demande également l‘éditorialiste du quotidien régional  Westfälische Nachrichten. Les atteintes à la vie privée évoquées par certains sont un faible argument à une époque où beaucoup de gens révèlent eux- mêmes sans cesse une foule de détails intimes sur les médias sociaux; bien plus que ce que peuvent révéler des caméras sur les places publiques! Même l’objection que des terroristes potentiels pourraient ainsi se mettre en scène grâce à ces caméras de surveillance n’est pas vraiment convaincante face à la multitude de vidéos extrémistes publiées sur Internet ! ", conclut le quotidien de Münster.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !