1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Migration

La reconversion des passeurs d'Agadez

A Agadez, plaque tournante de la migration clandestine vers l'Europe, les autorités tentent d'inciter les passeurs à retrouver une activité légale en leur proposant des programmes de reconversion.

Écouter l'audio 02:10

"On nous a demandé de constituer un dossier"

Fin 2015, lors du sommet de La Valette, l’Union européenne s'était engagée à investir dans des pays africains, pour développer l’économie et ainsi combattre l’une des causes – économique – des départs massifs. Le Niger était lui aussi présent à Malte, plus en tant que pays de transit que de pays d’émigration. 
Depuis, Niamey a aussi pris des engagements pour empêcher le passage sur son territoire de migrants sans papiers et tenter de réduire la corruption des forces de l’ordre. Elles ferment souvent les yeux sur ces convois, en échange de backchichs.

Le gouvernement du Niger a par ailleurs mis en place un programme pour une reconversion des passeurs. Mais cette économie de substitution tarde à se mettre en place. À Agadez, centre névralgique des activités liées à la migration, les anciens passeurs attendent impatiemment. Ecoutez le sujet de notre correspondant à Niamey, Mahaman India Abdourahamane.

Audios et vidéos sur le sujet