1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La RDC découvre l'arsenal de guerre du M23

Le chef militaire du M23, Sultani Makenga, ainsi que 1.500 combattants, sont désormais aux mains de l'armée ougandaise. Dans le même temps, les autorités découvrent l'ampleur de l'arsenal de guerre détenu par le M23.

Les FARDC et les soldats de l'ONU partouillent dans le nord Kivu

Les FARDC et les soldats de l'ONU partouillent dans le nord Kivu

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, a fait le déplacement vers Chanzu, l'ancien quartier géneral des rebelles du M23. Au cours d'une visite guidée, le gouverneur s'est étonné de voir la quantité et le type d'armes que détenait le M23 et a demandé une enquête de la part de l'ONU. Julien Paluku :

" Je crois que les Nations-unies qui sont avec nous rendront compte de toutes ces armes que nous voyons ici. Parce que ce sont des armes qui n'existaient pas dans nos dépôts. Et si le M23 avait pris nos armes à Goma alors on les aurait vues ici. Et donc nous avons demandé que les spécialistes des Nations unies prennent note de ces armes pour qu'on puisse en connaître la provenance. Cela va nous permettre de remonter la filière et de savoir d'où proviennent ces armes".

Le M23 possèdait de nombreuses armes, la RDC demande l'ouverture d'une enquête.

Le M23 possèdait de nombreuses armes, la RDC demande l'ouverture d'une enquête.

Après cette visite, le commandant de la huitième région militaire, le général de division Bauma Ambamba, a remis le drapeau de la RDC au gouverneur pour qu'il flotte de nouveau dans cette partie du pays. General Bauma Ambamba :

"Je vous remets officiellement le drapeau de notre pays comme symbole de la libération des territoires qui étaient aux mains du M23 "

Sur place à Chanzu, un ancien combattant du M23 a expliqué au gouverneur comment il avait été recruté au Rwanda:

" Je suis entre vos mains, c'est à dire les FARDC. Notre chef s'appelle Makenga. Chez nous c'est à Gisagara. On nous avait recrutés dans la localité de Kigembe. Mon père s'appelle Twagira Yesu Ladys l'as, et les intimes l'appellent Nyamurigyakanoze "

Nos efforts pour vérifier la véracité des propos de ce combattant n'ont pas abouti car les numéros de téléphone des officiers du M23 ne passent quasiment pas. La restauration de l'autorité de l'Etat dans les zones jadis sous contrôle du M23 n'est qu'une étape parmi d'autres car il existe dans l'est de la RDC d'autres zones occupées par des groupes rebelles, soit congolais soit étrangers selon un analyste politique de Goma.

Comment expliquer cette victoire de l’armée congolaise contre le M23 ?

Pour plusieurs analystes, elle serait en partie due aux pressions américaines sur le Rwanda accusé de soutenir le M23

Ecoutez ci-dessous l'analyse de Georges Ibrahim Tounkara

Écouter l'audio 02:19

"Washington a gelé en 2012 son assistance militaire à Kigali de 200.000 dollars "..


La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !