1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

La RDC brade ses ressources

Il est question entre autres de l’extradition d’un Rwandais vivant en Allemagne vers son pays d’origine et de la gestion des minerais extraits en RDC, avec le cas du cobalt.

Pour la Tageszeitung, le cobalt est un minerai magique. Sans ce "minerai bleu", un sous-produit du cuivre, il n'y aurait pas eu des piles ou des batteries pour les ordinateurs ou les voitures électriques. Plus de la moitié de ce minerai utilisé dans le monde provient de la République démocratique du Congo. Soit 66.000 tonnes des 123.000 consommées dans le monde en 2016. L'économie mondiale dépend alors d'un des pays les plus pauvres et les plus instables du monde selon la Taz.

90% du cobalt du Congo, extrait dans la région méridionale du Katanga, est exporté vers la Chine. Plus d'un tiers, soit 24.500 tonnes en 2016, est produit par la société Mutanda, un complexe de mine à ciel ouvert à proximité de la ville de Kolwezi, détenue par la firme suisse, Glencore. Celle-ci vend ses minerais principalement à DongFang, une filiale du Huayou Cobalt chinois.

Pour le quotidien berlinois, la société Mutanda est un exemple de l'industrie corrompue des minéraux en RDC : "la RDC a bradé la plus grande mine de cobalt au monde pour environ 180 millions de dollars. Ce qui représente quelques pour cent de la valeur réelle. Et où ces revenus ont-ilsatterri ? Ceci reste inconnu", ajoute la Taz.

L'Allemagne a extradé Jean Twagiramungu vers son pays d'origine, le Rwanda

D’après la Süddeutsche Zeitung, pour la première fois, l'Allemagne a extradé un citoyen rwandais poursuivis dans son pays d'origine. Jean Twagiramungu est accusé au Rwanda de génocide et de crimes contre l'humanité. Selon les autorités rwandaises, il aurait participé au génocide de la minorité tutsie en 1994.

Agé de 44 ans, Jean Twagiramungu, qui vit en Allemagne depuis 2002, a pourtant nié toute culpabilité. Mais il a été extradé. Pour extrader un suspect, note le journal, il ne s'agit pas de savoir s'il est coupable ou innocent mais plutôt si le pays qui va l’accueillir est un état de droit.

Dans les deux cas, les évaluations du ministère des Affaires Etrangères ont été décisives. Or, selon la Süddeutsche Zeitung, en janvier de cette année, ce même ministère avait déclaré que le Rwanda est dirigé de façon dictatoriale.

Rien ne va plus pour les petits producteurs du café en Ethiopie

La région est considérée comme le berceau du café: surtout le haut des plateaux de l'Éthiopie, où il a été découvert il y a des siècles que les graines du café arabica pouvaient être torréfiées, broyées avant d’être préparées. Une province du pays appelée Kaffa pourrait même avoir donné son nom à la boisson.

Kaffebauer mit Kaffepflanze im Jemen (Maskal/Langenbahn)

Cependant, le changement climatique a affecté une grande partie des millions de petits planteurs qui habituellement le cultivent sous le toit de la forêt tropicale. Il fait de plus en plus chaud dans les montagnes et il y a moins de pluie.

C'est donc le produit d'exportation le plus important de l'Ethiopie qui est ainsi affecté. Le café a généré durant la saison 2015-2016, plus de 800 millions de dollars de revenus pour le pays.

Les agriculteurs et leurs familles pourraient perdre jusqu'à 31 pour cent de leurs cultures en seulement 20 ans et jusqu'à 55 pour cent d'ici la fin du siècle. Cela risque d’avoir des conséquences désastreuses pour le pays, prévient le journal qui cite le botaniste et chercheur britannique, Justin Moat.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !