1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La RCA a un nouveau Premier ministre

Mahamat Kamoun est le nouveau Premier ministre de la République centrafricaine. L'ancien conseiller de Michel Djotodia, chef de la Seleka, a été nommé ce dimanche par la présidente Catherine Samba Panza (en photo).

La présidente Catherine Samba Panza a nommé Mahamat Kamoun Premier ministre ce dimanche

La présidente Catherine Samba Panza a nommé Mahamat Kamoun Premier ministre ce dimanche

La présidente centrafricaine Catherine Samba Panza a nommé ce dimanche Mahamat Kamoun, un musulman, comme nouveau Premier ministre pour diriger la transition politique. C'est une première depuis l'indépendance du pays. Mahamat Kamoun, précédemment conseiller spécial à la présidence, est un spécialiste des finances. Il avait été directeur général du Trésor sous le président François Bozizé (au pouvoir de 2003 à mars 2013). Il a aussi été un proche collaborateur de Michel Djotodia, après que ce dernier, chef des rebelles de la Seleka, a pris le pouvoir en 2013.

La présidente Catherine Samba Panza a rencontré de nombreuses personnalités ces derniers jours avant de prendre sa décision

La présidente Catherine Samba Panza a rencontré de nombreuses personnalités ces derniers jours avant de prendre sa décision

Mahamat Kamoun aura pour mission de relancer la transition et mettre en oeuvre l'accord de cessez-le-feu signé fin juillet à Brazzaville entre protagonistes de la crise centrafricaine, dont l'ex-coalition Seleka à dominante musulmane. Réunis dans la capitale congolaise le 23 juillet, la Seleka et les milices majoritairement chrétiennes anti-balaka, avaient accepté in extremis, la signature de ce fragile accord de cessation des hostilités.

Le gouvernement du Premier ministre André Nzapayéké, composé essentiellement de technocrates, avait démissionné dans la foulée, à la demande de la présidente Samba Panza, qui a mené depuis lors de nombreuses consultations. La présence des groupes armés - Seleka et anti-Balaka - au sein du prochain gouvernement est l'un des principaux enjeux de ces discussions et fait polémique dans le pays.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !