1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La RAF, Hanns Martin Schleyer et l'automne allemand, il y a 40 ans

Il y a 40 ans, en 1977, le patron des patrons allemands était retenu en otage pendant des semaines par la Fraction Armée Rouge. Le gouvernement ouest-allemand refusant de céder, Hanns-Martin Schleyer a été exécuté.

Hanns Martin Schleyer. Peut-être que le nom de cet Allemand kidnappé puis assassiné il y a 40 ans ne vous dit rien, pourtant, il est encore gravé dans toutes les mémoires en Allemagne. Une image surtout : celle du chancelier de RFA d'alors, Helmut Schmidt, qui s'incline, en 1977, devant sa veuve Waltrude Schleyer. 

Les années de terrorisme de la RAF

Plus qu'assassiné, Hanns Martin Schleyer a été exécuté par la RAF, la Fraction Armée Rouge. Le 18 octobre 1977.

Helmut Schmidt (picture-alliance/dpa)

Dans son allocution télévisée, le chancelier Helmut Schmidt se montre intraitable envers la RAF

Pendant plusieurs semaines, il est détenu en otage par les terroristes du commando « Siegfried Hausner ». Ses ravisseurs réclament en contrepartie de sa libération que onze membres de la Fraction Armée Rouge soient libérés de la prison Haute Sécurité de Stammheim, à Stuttgart.

Mais les autorités ouest-allemandes demeurent inflexibles : il est impensable de céder au chantage, comme le déclare le chancelier Helmut Schmidt dans une allocution télévisée. Le credo du gouvernement, le martèle le chancelier, est que "le terrorisme n'a aucune chance à terme".

Le patron des patrons, un symbole honni

Hanns Martin Schleyer n'a pas été choisi au hasard. En tant que président de l'organisation patronale, il incarne le système capitaliste honni par la RAF. Ancien membre du parti nazi pendant la seconde guerre mondiale, il est aussi le symbole de cette génération restée aux manettes malgré les atrocités commises sous le Troisième Reich.

Le détournement du "Landshut" fait diversion

RAF - Todesspiel - Landshut-Entführung als Film (picture-alliance/dpa/N. Bachmann)

Reconstitution du détournement du "Landshut" dans un téléfim de 1996

A la sixième semaine de sa détention, un autre événement prend le devant de l'actualité. Le 13 octobre 1977, un commando du Front de libération de la Palestine détourne le "Landshut", un Boeing de la Lufthansa, avec 86 touristes allemands et cinq membres d'équipage. C'est dans cette prise d'otages, que culmine ce qui est appelé "l'automne allemand" (Deutscher Herbst), une période d'attaques terroristes coordonnées. Le 18 octobre, tous les otages de l'avion sont libérés à Mogadiscio.

Les autorités empêchent la famille Schleyer de payer

Deux jours auparavant, le 16, la Cour constitutionnelle décide que le gouvernement ne peut échanger des prisonniers de la RAF contre la libération de Hanns Martin Schleyer. Sa famille est même empêchée par les autorités de payer une rançon de 15 millions de dollars. Le patron des patrons est exécuté le 18 octobre. Le chancelier Helmut Schmidt reconnaîtra, beaucoup plus tard, qu'il avait lui aussi sa mort pendant toutes ces années sur la conscience.

 

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !