1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La résolution 1546 des Nations Unies

À trois semaines du transfert du pouvoir au nouveau gouvernement irakien, le Conseil de Sécurité des Nations Unies vient d’adopter à l’unanimité la résolution 1546 qui apporte une caution internationale à la nouvelle équipe tout en autorisant la présence d'une force multinationale sous commandement américain au-delà de la date du 30 juin. Commentaires aujourd’hui dans la presse allemande.

default

« Résolution » - La Frankfurter Allgemeine Zeitung choisit l’extrême sobriété pour titrer un éditorial où notre confrère fait quand même semblant de s’étonner que ce document puisse satisfaire tout le monde : les Américains, les Européens détracteurs de la guerre en Irak et le nouveau gouvernement intérimaire. Non, pour le journal de Francfort, cette résolution n’est en fait qu’un début, et c’est surtout un « mandat ». Le Westfälische Anzeiger , de Hamm, rappelle au lecteur le soixantième anniversaire du Débarquement en Normandie célébré il y a quelques jours, et il voit dans l’adoption de la résolution onusienne un nouveau rapprochement entre l’Europe et les États-Unis – « sur un front politique difficile », précise-t-il avant d’ajouter que « cela a cependant encore peu de choses à faire avec des progrès concrets sur le terrain ». C’est vrai, notent pour leur part les Nürnberger Nachrichten , l’occident a du faire contre mauvaise fortune bon cœur, mais il reste que la France et l’Allemagne ont intérêt elles aussi à ce que la paix règne un jour en Irak, sinon c’est tout le Moyen-Orient qui reste plongé pour longtemps dans le chaos. En rappelant que la résolution demande à la « force multinationale conduite par les USA » et au gouvernement irakien de coopérer dans « toutes » les questions relevant de la sécurité, la Süddeutsche Zeitung met le doigt là où, selon elle, ça fait mal. Car que se passera-t-il (c’est la question piège), si les Américains veulent, contre l’avis du gouvernement intérimaire, mater une ville qui se trouve aux mains d’un chef de milice ? On verra alors, répond le journal, que ce sont toujours les Américains qui gouvernent le pays et cela pourrait bien attiser encore la révolte. Plus optimiste, le Kölner Stadt Anzeiger, s’il admet que la résolution ne peut pas tout régler et apporter la paix à l’Irak, estime qu’elle enlève aux États-Unis le monopole de la décision. La faillite américaine en Irak est une chance pour l’ONU, écrit encore notre confrère de Cologne, il faut la saisir. Démonstration radicalement différente à Berlin dans la Junge Welt qui voit dans la « résolution » une légitimation du régime d’occupation et une victoire diplomatique de l’administration américaine même si elle est officiellement présentée comme un « compromis ». Et le journal porte l’estocade : une Organisation des Nations Unies qui légitime les résultats d’une guerre qu’elle n’a pas légitimée, une guerre contraire au droit international, alors cette organisation se délégitime elle-même.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !