1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

La République Démocratique du Congo, "un pays sous vide politique"

Les Nations unies, l'Union africaine, l'Union européenne s'inquiétent de "l'impasse" des discussions sur l'application de l'accord de sortie de crise en République démocratique du Congo. La presse allemande aussi.

Demokratische Republik Kongo Symbolbild Krieg Soldat Vergewaltigung (picture alliance/dpa)

L'avenir de la République Démocratique du Congo s'assombrit

 

 

Sous le titre "Sur le fil du rasoir ", la taz, die tageszeitung, se penche sur la situation inquiétante en RDC : "En plein cœur du continent africain, un pays  sous- vide politique. Les élections en République Démocratique du Congo en 2016 à la fin du mandat du président Joseph Kabila n’ont pas eu lieu. L’essor économique s’est évaporé. Et maintenant la paix à laquelle travaille la plus grande mission de l’ONU depuis quinze ans déjà s’évapore aussi dans la chaleur du Kasaï. 

Kongo Soldaten in Ostkongo (DW/J. Kanyunyu)

Soldats des FARDC en patrouille

La répression brutale par le pouvoir congolais dans les provinces du Kasaï est symptomatique pour l’état du pays. Tandis que dans les métropoles du pays les routes asphaltées et les gratte-ciel étincelants se multiplient, grandit dans les campagnes toute une génération sans perspectives, loin de l’attention des gouvernants et de leurs partenaires internationaux. 

Des élections libres où une forte opposition au Kasaï aurait de bonnes chances, pourraient changer quelque peu l’état des choses. Mais après la suppression des élections de 2016, c’est maintenant l’accord obtenu pour mettre en place un gouvernement de transition co-géré par l’opposition et des élections à la fin de 2017 qui sont à leur tour remis en question.

Demokratische Republik Kongo Etienne Tshisekedi gestorben (Reuters/F. O'Reilly)

La mort à l'âge de 84 ans, le 1er février, de l'opposant historique Étienne Tshisekedi, qui devait prendre la tête du Conseil national de suivi de l'accord de la Saint-Sylvestre (CNSA), complique les choses. Son décès ouvre la voie à une lutte pour le titre envié de chef de l'opposition.

La raison en est le décès soudain, le 1er février en Belgique, du chef de l’opposition Etienne Tshisekedi, originaire du Kasaï et qui y est adulé comme un prophète. L’opposition ne veut rapatrier sa dépouille mortelle qu’à la condition que le régime de Kabila mette en place le gouvernement de transition promis et donne des garanties sur le lieu de sépulture et sur la sécurité pendant les funérailles. Le régime dénonce là un chantage auquel il ne veut pas se soumettre.

Entretemps, l’opposition doit se choisir un nouveau chef  et des élections deviennent de plus en plus improbables cette année. Mais dans ce cas, il risque d’y avoir des 'Kasaï" à travers tout le pays. La situation est explosive, mais le pouvoir en RDC est en train de détruire complètement le dernier reste de confiance placé en lui !“, conclut die tageszeitung


Au Cameroun, un jeune homme de 17 ans fait parler de lui

 

Quand on lance une recherche sur son nom dans Google, le plus gros moteur de recherche au monde a encore des difficultés avec Nji Collins Gbah et propose d’abord différentes alternatives de nom. Pourtant le géant de l’informatique vient juste de lui décerner un prix. A 17 ans, Nji Collins Gbah, est le premier lauréat africain du concours Google Code-In, un concours mondial pour jeunes programmeurs. 

La Süddeutsche Zeitung rapporte que pendant trois mois, Nji a travaillé sur 20 problèmes qui étaient posés, il a appris à programmer tout seul pendant deux années à partir de manuels et de cours en ligne. Une chance car à la mi-janvier, un jour seulement après qu’il eut envoyé sa contribution, le gouvernement a coupé l’Internet.

Nij est originaire de Bamenda, ville de 500.000 habitants dans le nord-ouest du pays. Ces dernières années un raccordement rapide à l’Internet y a créé des emplois et la Toile est une grande chance aussi pour des élèves tels que Nij. Le gouvernement de Yaoundé ne voit pas les choses du même œil et c’est pourquoi  il a coupé Internet dans plusieurs régions du pays. Les réseaux sociaux au Cameroun sont déjà censurés depuis longtemps. Pour "mettre fin aux activités de criminels et de rebelles". C’est du moins ce qu’assure le pouvoir.

Si Nji Collins Gbah était resté dans sa ville, il n’aurait jamais appris qu’il avait remporté le concours de Google. Mais il habite entretemps dans la capitale Yaoundé où le réseau Internet fonctionne normalement. Nji a reçu de nombreuses félicitations de parents et d’amis et aussi de gens qu’il ne connaît pas. Le gouvernement lui ne s’est pas manifesté…. 

Ce qui ravit le jeune Camerounais est qu’il a reçu une invitation à visiter la centrale mondiale de Google en Californie. Son rêve a d’ailleurs toujours été  de pouvoir y travailler un jour.


 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !