La réforme du système de santé américain, promesse difficile à honorer pour Obama | International | DW | 03.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La réforme du système de santé américain, promesse difficile à honorer pour Obama

Le 9 septembre, Barack Obama défendra son projet de réforme du système de santé devant le Congrès. Offrir une couverture maladie à tous les Américains est l'une de ses principales promesses de campagne.

default

Manifestation contre le système de santé américain

Obama auf Gipfel zur Gesundheitsreform

Barack Obama joue gros sur gros sur le dossier de la santé

15 % des Américains – autrement dit 47 millions de personnes – n’ont pas d’assurance maladie. C’est pour eux en priorité que Barack Obama veut imposer une réforme du système de santé. Mais en fait le projet est bien plus large.

Car même pour les 85% restant, donc ceux qui ont une assurance, la protection du risque maladie reste très aléatoire… Lorsqu’il est en meeting, le président américain cite toujours quelques exemples frappants :

"En pleine chimiothérapie, un homme de l’Illinois a vu son contrat d’assurance maladie résilié parce qu’il n’a pas mentionné qu’il avait des calculs biliaires…Son traitement a été retardé et il est mort."

"Même chose chez une femme du Texas, atteinte d’un cancer du sein. Trois jours avant son opération, son assureur résilie le contrat... parce qu’elle avait oublié de mentionner qu’elle avait de l’acné !"

Thema Gesundheitsreform in den USA

Un ancien directeur d'une grande compagnie, 50 ans, au chômage et sans couverture médicale.

Avec le projet de réforme en cours, de telles résiliations de dernière minute ne seront plus possibles. Les assureurs devront aussi garantir à leur client une protection de base, à des prix abordables.

Qui doit financer ces mesures ?

Les plus riches et les employeurs. Mais Barack Obama mise aussi sur une meilleure gestion de Medicare et Medicaid, les deux assurances publiques. Il souhaite aussi en créer une troisième qui offrirait une alternative au secteur privé.

USA Gesundheitsreform

Cette maman et sa fille doivent pour l'instant attendre de longues heures pour bénéficier de traitements gratuits.

Or c’est sur ce point qu’il récolte le plus de critiques du camp républicain. Le sénateur Orrin Hatch, sénateur de l’Utah :

"Les propositions de réforme que les Démocrates veulent nous imposer comportent l’extension de Medicaid et la création d’une assurance publique. Autrement dit des millions d’Américains vont être orientés contre leur gré vers le secteur public."

Au pays de la libre entreprise, difficile de promouvoir un système basé sur la solidarité. Les opposants les plus virulents comparent ainsi le président Obama à Staline, voire à Hitler. Pour dépassionner le débat, le président américain a donc choisi le dialogue. D’où son intervention le 9 septembre prochain devant le Congrès.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !