1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La presse allemande commente largement ce matin les nouvelles estimations des rentrées fiscales qui prévoient un trou record de plus de 19 milliards d'euros

Pour les Stuttgarter Nachrichten , « seul celui qui ne fait rien ne commet jamais d'erreur » n'est pas une excuse acceptable pour un Ministre des finances. En effet, Hans Eichel ne peut nier que ce soit la sixième fois consécutive que les prévisions des rentrées fiscales de l'Etat, des Länder et des communes prévoient des déficits dramatiquement plus élevés que ce que le Ministère des finances avait escompté. Et ce n'est pas là la faute des experts, souligne le journal, car eux sont tenus de s'en tenir aux données fournies par le gouvernement fédéral.

Pour la Süddeutsche Zeitung , 19 milliards de recettes fiscales vont encore manquer cette année et l'année prochaine. Cette somme aurait provoqué un scandale il y a quelques années encore. Mais à une époque où la dette publique est deux fois plus élevée que les prévisions, plus personne ne s'en inquiète. Bien sûr, l'opposition a beau jeu de renvoyer la responsabilité sur Hans Eichel qui est resté optimiste trop longtemps. Seulement, sa tant décriée réforme de la fiscalité des entreprises commence à porter ses fruits : les groupes industriels recommencent à payer des impôts. Hans Eichel mériterait donc une seconde chance, la seule question est de savoir si l'opposition et ses alliés la lui accorderont.

La Frankfurter Rundschau fait remarquer qu'en temps de crise, un gouvernement doit d'abord relancer la croissance car sinon il n'est pas possible de faire reculer le chômage ni d'assainir les finances publiques. Cette règle est connue de tous les économistes mais il semble qu'elle ne doive pas s'appliquer à l'Allemagne. Il serait cependant mal venu de critiquer la coalition rouge-verte à ce sujet car d'importantes forces politiques du pays ne jouent pas le jeu : aujourd'hui, prophétise le journal, les ministres-présidents des régions d'obédience chrétienne-démocrate au Bundesrat vont rejeter l'avancement de la réforme fiscale et empêcher ainsi le Ministre des Finances de donner l'impulsion nécessaire si attendue pour la relance de la conjoncture.

La Heilbronner Stimme voit toutefois dans cette nouvelle une chance de rapprochement : gouvernement et opposition ne peuvent plus se permettre se renvoyer la balle trop longtemps, trop de choses sont en jeu. Vu sous cet angle, la nouvelle a donc du bon : elle montre une nouvelle fois à quel point la situation est dramatique.

Die Welt conclut : le refus formel du Bundesrat va relancer vraiment la discussion entre les deux blocs qui devront alors négocier. Ceci permet d'espérer raisonnablement qu'au bout du compte, plus de choses changeront qu'on pourrait aujourd'hui l'espérer.

  • Date 09.11.2003
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9jc
  • Date 09.11.2003
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9jc
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !