1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

La présidence allemande de l'Union européenne

Le 1er janvier, c’est l’Allemagne qui, pour six mois, assumera la présidence tournante de l’Union européenne. Une Union qui avec l’arrivée de la Bulgarie et de la Roumanie comptera désormais 27 membres.

Drapeaux des pays membres de l'Union européenne

Drapeaux des pays membres de l'Union européenne

En 2005 les Pays-Bas et la France disaient NON au projet de constitution pour l’ Union européenne. Un choc pour tous les „europhiles“. 2006 a été une année de réflexions sur l’avenir de ce traité constitutionnel réformateur. 2007 devrait montrer aux pays membres la voie à suivre. Les attentes et les projets de la présidence allemande… La liste des dossiers que la présidence allemande veut faire progresser est longue, très longue. Cela va de la réduction de la bureaucratie jusqu’à la réduction de l’obésité chez les jeunes et inclut entre autres les relations entre l’Union européenne et la Russie, le dossier énergétique, la lutte contre le réchauffement climatique ou bien encore l’avenir du Kosovo. Berlin prévoit pas moins de 400 conférences, une centaine de déplacements pour les ministres de Berlin à Bruxelles, 6.000 nuitées pour les délégations. 100 millions d’euros c’est ce que coûtera au contribuable allemand la présidence allemande pour les sites de conférences, les centres de presse, le personnel de sécurité…

Les attentes placées en l’Allemagne ne sont pas des moindres. Le point le plus important : l’Union européenne espère que la présidence allemande insuffle un nouvel élan à ses membres pour résoudre la crise constitutionnelle, comme le formule le Premier ministre luxembourgeois Jean Claude Juncker:

"Mon souhait est qu’en 2007 nous fassions avancer l’Europe et que nous ne restions pas sur place une année de plus. Et je pense que la présidence allemande nous fera tous bouger…"

La Chancelière Angela Merkel tente de ne pas amplifier encore ces attentes, car ce n’est qu’après les élections présidentielles en France à la mi juin 2007 qu’elle pourra plus conctrètement proposer une issue à la crise constitutionnelle de l’Union…:

Angela Merkel : Il faut savoir que la présidence allemande n’aboutira pas à des résultats concrets en ce qui concerne le traité constitutionnel. Nous sommes convenus que la présidence allemande ouvre des perspectives (montre la voie) et qu’au plus tard, lors de la présidence francaise, - c’est en 2008- nous disposions alors d’une solution pour que les gens sachent à quoi s’en tenir lorsqu’ils iront voter aux élections européennes…"

Elections qui se dérouleront en été 2009 . Et c’est dans la capitale allemande le 25 mars prochain que le 50 ème anniversaire de l’unification européenne(Traité de Rome) sera célébré en grandes pompes. A cette occasion, les chefs d’Etat et de gouvernement des 27 veulent fixer dans une « Déclaration de Berlin » la voie future de l’Europe…