La pomme de terre transgénique arrive en Europe | International | DW | 02.03.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La pomme de terre transgénique arrive en Europe

Pour la 1ère fois depuis 1998, la Commission européenne a donné son feu vert à la culture d'une pomme de terre OGM développée par le groupe de chimie allemand BASF. Au grand dam des défenseurs de l'environnement.

default

Amflora, création de BASF, attend le feu vert depuis 1996

Jose Manuel Barroso

La pomme de terre BASF avait empoisonné le premier mandat de José Manuel Barroso

L'Union européenne ne peut pas se permettre de "rater le train des nouvelles technologies dans le monde". C'est donc au nom de la modernité que la nouvelle Commission Barroso a justifié, deux mois après son entrée en vigueur, la première autorisation de culture d'OGM sur le sol européen depuis douze ans.

La décision s'appuie sur un avis favorable de l'Agence européenne de sécurité des aliments. Selon John Dalli, nouveau commissaire à la Santé et à la protection des consommateurs, les garanties sont donc entières :

"Toutes les réponses aux problèmes scientifiques, en particulier ceux qui concernent la sécurité des humains et des animaux ainsi que l'environnement, ont été apportées. Tout délai supplémentaire pour une décision aurait été injustifié."

Les écologistes sont "choqués"

Deutschland Landwirtschaft Genmais Mais MON 810

Le maïs MON 810, autorisé à la culture depuis 1998

Les écologistes dénoncent notamment la présence dans la pomme de terre génétiquement modifiée d'un marqueur de résistance aux antibiotiques. L'usage principal de la variété Amflora est, certes, industriel puisque son amidon est destiné à la papèterie. Mais BASF compte également l'employer pour l'alimentation animale. José Bové, député européen, dénonce un risque de contamination :

"Il n'y a pas de possibilité de séparation entre cultures OGM et non OGM et c'est cela qui est grave. Demain on va pouvoir retrouver ces pommes de terre à l'intérieur de la filière alimentation... Les consommateurs n'auront aucune garantie qu'il n'y aura pas de contamination."

Par rapport à la pomme de terre Amflora, l'autorisation de trois variétés de maïs OGM du numéro un mondial de l'agrochimie, l'Américain Monsanto, est moins spectaculaire. Cela fait longtemps que le maïs transgénique d'importation est présent dans de nombreux produits alimentaires. Néanmoins, les écologistes dénoncent également cette autorisation. José Bové :

Kartoffel Amflora Genmanipulation

Les écologistes dénoncent un risque de contamination

"Il faut que l'Europe choisisse de dire clairement : est-ce qu'on suit ce que veulent les citoyens, c'est à dire le refus des OGM dans les champs et dans les assiettes ou est-ce qu'on continue les importations d'OGM alors que les citoyens n'en veulent pas ?"

Amflora cultivée dès 2010

BASF prévoit de lancer la culture de la pomme de terre Amflora dès cette année. Il faut dire que l'attente aura été longue pour le groupe allemand qui avait déposé sa première demande d'autorisation en 1996. De leur côté, les écologistes n'ont pas dit leur dernier mot. Ils étudient les possibilités de recours contre l'autorisation de la Commission. La Commission Barroso, elle, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle compte présenter d'ici l'été une proposition visant à laisser aux Etats membres "plus de latitude pour décider de cultiver ou non des OGM".

Auteur : Anne Le Touzé
Edition : Fréjus Quenum

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !