1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La politique allemande : le flou est de mise

En ce début de semaine, ce sont les deux grandes forces politiques du pays qui sont dans le collimateur des commentaires de la presse allemande. L’occasion en effet était trop belle avec la tenue simultanément ce week-end du conclave des membres du gouvernement Schröder au château de Neuhardenberg et les critiques ouvertes d’Angela Merkel envers ses troupes...

Malgré l'optimisme affiché de part et d'autre, le climat politique allemand n'est pas si rose...

Malgré l'optimisme affiché de part et d'autre, le climat politique allemand n'est pas si rose...

A l’instar d’un entraîneur de football, c’est surtout l’esprit d’équipe que le chancelier a invoqué ce week-end, ironise la Süddeutsche Zeitung . Seulement, combien de temps ces invocations feront-elles effet ? Les perspectives sont plutôt sombres. La majeure partie des réformes ne se fera sentir qu’à partir de 2005 lors de l’entrée en vigueur de la réforme du marché du travail, de la fiscalisation des retraites, des nouvelles modalités de remboursement des prothèses dentaires et de l’assurance-dépendance. Tout ceci videra encore plus le porte-monnaie de l’Allemand moyen, certaines inégalités réelles ou supposées se feront jour, appelant la question récurrente à de tels phénomènes : à quoi tout cela sert-il ? Le chancelier serait bien inspiré d’apporter là une réponse rapidement, avertit le journal.

Pour la Frankfurter Rundschau , la gêne généralement perçue ce week-end relève surtout de la comparaison avec l’année dernière. Même si l’euphorie de jadis était largement exagérée au vu des circonstances, le gouvernement fédéral avait malgré tout fait preuve d’un certain activisme politique en avançant la mise en place de la réforme fiscale. Depuis, il n’est resté que la devise : on ferme les yeux et on fonce ! Un peu comme dans une finale perdue d’avance, lorsque l’on sait qu’il faut mobiliser toutes les réserves tout en sachant que cela ne suffira pas pour remporter la partie.

La presse allemande n’est pas plus tendre avec l’opposition. A l’instar de Die Welt qui revient sur les vertes critiques adressées par Angela Merkel : il est question de manque de cohésion, de crédibilité et de conception politiques claires. Des critiques qui ne s’adressaient pas à Schröder et consorts mais bel et bien aux partis chrétiens, à tous ceux qui jouent les vainqueurs sans avoir toutefois su indiquer clairement dans quelle mesure ils agiraient différemment, poursuit le journal qui tranche : faiblesse du gouvernement ne signifie pas obligatoirement force de l’opposition.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung enfin, en dépit des vœux de ses électeurs, si elle était au pouvoir, l’union chrétienne-démocrate ne suivrait pas une politique radicalement différente de celle de la coalition rouge-verte. Pire encore, la CDU doit encore faire la démonstration de sa capacité à conserver son électorat de retraités, malgré les coupes sombres que cette catégorie d’électeurs devra subir dans un avenir proche, conclut le journal.

  • Date 12.07.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hH
  • Date 12.07.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hH
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !