1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La police américaine critiquée

Aux États-Unis, une manifestation contre les violences policières a été organisée mercredi à North Charleston, en Caroline du Sud, après la mort d'un homme noir. Ils réclament une réforme profonde de la police.

Pour les manifestants, la violence est inhérente a la police et à la société

Pour les manifestants, la violence est inhérente a la police et à la société

Le maire de la troisième ville de Caroline du Sud a rendu visite mercredi soir à la famille de la victime, Walter Scott, un homme noir de 50 ans et père de quatre enfants, tué de huit balles dans le dos par un policier blanc samedi. Le maire, le républicain Keith Summey, a ensuite limogé Michael Slager, le policier impliqué, un Blanc de 33 ans. Le maire a aussi annoncé que, dorénavant, chaque policier de North Charleston portera sur lui une caméra miniaturisée. Ce nouveau drame est au moins le neuvième cas de mort suspecte d'un Noir par des policiers blancs, aux Etats-Unis depuis juillet. Mais contrairement aux autres drames, les autorités de North Charleston n'ont pas tardé a sanctionner le policier que le maire, lui aussi un Blanc, a critiqué publiquement.

"Si vous prenez une mauvaise décision, peu importe que vous portiez le badge de policier ou que vous soyez un citoyen ordinaire, vous devez assumer votre décision"

Certains manifestants ont déjà protesté à Ferguson et dans d’autres villes où des Noirs non armés ont été tués par des policiers ces derniers mois

Certains manifestants ont déjà protesté à Ferguson et dans d’autres villes où des Noirs non armés ont été tués par des policiers ces derniers mois

Le policier qui a tué Walter Scott est non seulement licencié, mais aussi inculpé de meurtre et placé en détention préventive en attendant un procès au cours duquel il risquera la peine de mort. Au lieu de procéder à une enquête interne, la municipalité a aussi confié l'affaire à la police de l'Etat de Caroline du Sud. Mais les manifestants exigent une réforme plus profonde afin d'améliorer les relations entre la police et la population. Pour l'un des dirigeants du mouvement Black Lives Matter, autrement dit Les Vies Noires sont Importantes, la mort de Walter Scott et des autres Noirs abattus récemment relève non seulement du racisme, mais aussi d'une violence inhérente a la police et à la société.

"C'est toute une culture, il ne s'agit pas d'un simple incident, c'est une culture que nous devons changer, et c'est pourquoi nous sommes ici."

Les manifestants appellent aussi Barack Obama à s'engager plus personnellement et à dépêcher son ministre de la Justice à North Charleston. Depuis Ferguson, le président a convoqué un groupe de travail qui lui a remis des recommandations pour un plan de lutte contre la brutalité policière. Mais les jeunes dirigeants noirs qualifient ce plan d'insuffisant.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !