1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

La pauvreté et une vie en marge de la société poussent les jeunes Africains vers des extrémistes 

Les résultats d'une étude des Nations-unies. Étude selon laquelle, c'est la pauvreté et une vie en marge de la société, qui poussent les jeunes Africains dans les bras des extrémistes. 

Selon le journal Frankfurter Allgmeine Zeitung, qui cite le PNUD, la religion ne joue qu'un rôle mineur pour la moitié des personnes enrôlées par l'extrêmisme fondamentaliste. La Faz souligne que l'étude réalisée par le programme des Nations Unies pour le développement met en exergue que seule l'éducation religieuse est succeptible de servir à contrer la force de persuasion des extrémistes. Selon le quotidien de Francfort, l'étude qui montre que de plus en plus de jeunes Africains sont recrutés par les islamistes, portait sur près de 500 activistes de groupes radicaux. Les pays d'Afrique les plus touchés sont le Nigéria, le Soudan, le Niger ou encore le Cameroun. 

L'annulation de la présidentielle au Kenya, "une percée démocratique pour le pays et pour toute l'Afrique" 

Selon le journal Neue Zürcher Zeitung, c'est une première en Afrique de voir la plus haute juridiction du pays prendre ses responsabilités en annulant - sans coup férir - l'élection d'un président de la République. La Cour suprême donne ainsi raison au candidat de l'opposition qui a dénoncé de nombreuses irrégularités pendant et après le déroulement du scrutin. Personne n'aurait cru que la justice kenyanne serait aussi indépendante face à un président qui venait de savourer sa réélection pour un second mandat écrit le quotidien Süddeutsche Zeitung. En plus, ce fait inédit sur le continent s'est bel et bien passé au Kenya, ce pays d'Afrique de l'est, connu pour des faits de corruption et où des violences ethniques sont courantes lors des élections souligne le journal.  Accusé d'etre l'un des comanditaires des violences post électorales de  2007-2008, le président Uhuru Kenyatta avait quasiment contraint la Cour pénale internationale, CPI à abandonner les poursuites contre lui. 


On aurait donc logiquement cru que les juges de la Cour suprême kenyanne n'étaient qu'un tout petit morceau pour Kenyatta selon le quotidien bavarois.  C'est pourquoi la démonstartion de l'indépendance des juges kenyans est perçue comme une victoire pour le Kenya et pour toute l'Afrique, conclut la Sueddeutsche Zeitung. 

Le président de la fédération libérienne de footbal dans le viseur de la Fifa

Musa Bility est également membre de la CAF. Selon le journal Frankfurter Allgemaine Zeitung, M. Bility est soupçonné de machination en Sierra Léone alors que c'est lui qui était censé superviser à Freetown, l'élection des membres de la fédération sierra léonaise de foot. Pour éviter tout amalgame dans cette affaire, à en croire le quotidien de Francfort, la Fifa a mis en place une commission chargée d'enquêter sur les faits de corruption, qui sont reprochés à Musa Bility,  surnommé M. corruption au Libéria. Là-bas, dans son pays, Musa Bility a déjà été condamné pour fraude fiscale et corruption. Il est aussi souspçonné de détournements par les Nations Unies, qui ont diligenté des enquêtes mettant en cause la crédibilité de l'actuel président de la fédération libérienne de football.  

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !