1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Club de l’Auditeur

La palme d'or pour "La vie d'Adèle" d' Abdellatif Kechiche

Cette histoire d'amour peu ordinaire a conquis le jury comme le public. Celle de "Grigris" du réalisateur Mahamat Saleh Haroun n'a pas été récompensée.

default

Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, les deux actrices de " La vie d'Adèle"

Le cinéaste tchadien Mahamat Saleh Haroun, qui a remporté plusieurs prix à Cannes et à la Mostra de Venise, était cette année le seul représentant de l'Afrique sub-saharienne sur la Croisette.

Son film, " Grigris", raconte l'histoire d'un jeune handicapé. Le personnage est joué par Souleymane Démé, danseur handicapé dans la vraie vie, qui se lance parallèlement dans des activités risquées pour aider son beau-père malade. Le film raconte aussi l'histoire d'amour entre Grigris et une jeune métis qui se prostitue pour pouvoir vivre et la lutte que mènent ces deux jeunes marginalisés dans la société.

Filmstills Cannes Festival 2013

Grigris, le héros du film de Mahamat Saleh Haroun

C'est également une histoire d'amour que le réalisateur franco-tunisien Abdellatif Kechiche a brossé dans " La vie d'Adèle". Une jeune adolescente, Adèle, cherche sa voie et tombe amoureuse d'une jeune femme. Une expérience qui la bouleverse, tout comme le public du film et le jury qui a récompensé de la palme d'or le cinéaste dont c'était la première montée des marches à Cannes.

Dans ce magazine, nos auditeurs réagissent encore au manque de salles de cinéma en Afrique. En tous cas, "Grigris" a été montré à N'djamena avant même d'être présenté à Cannes. Il doit sortir en salle en France le 28 août prochain.
" La vie d'Adèle" ne sortira sur les écrans français qu'à l'automne prochain.

Écouter l'audio 26:58

La palme d'or pour "La vie d'Adèle" d' Abdellatif Kechiche


Audios et vidéos sur le sujet