1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La NASA a 50 ans

Il y a cinquante ans, les Etats-Unis se lançaient avec détermination dans la conquête de l'espace en créant la NASA. Retour sur l'histoire de l'agence spatiale américaine.

default

Grâce à la NASA, les Américains ont pu rattraper leur retard contre les Soviétiques dans la "course de l'espace".

"Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité"... cette phrase de Neil Armstrong, prononcée sur la Lune le 21 juillet 1969, est sans doute la plus célèbre de l'histoire de la NASA. En étant le premier homme à fouler le sol lunaire, Neil Armstrong efface les longues années de frustration américaine dans la "course de l'espace" engagée contre l'Union soviétique. Un dérivé de la guerre froide qui commence en 1957 avec la mise en orbite du premier satellite soviétique Spoutnik. Les Etats-Unis réagissent rapidement en créant la NASA le 29 juillet 1958, un organisme civil censé catapulter la recherche spatiale américaine. Trois ans plus tard, nouveau coup dur : l'URSS envoie son premier homme dans les étoiles, Youri Gargarine. La NASA met les bouchées doubles pour rattraper son retard. Dans un discours légendaire le 25 mai 1961, le président Kennedy prédit l'événement historique qui fera la gloire de l'agence spatiale américaine :

"Je crois que cette nation doit se donner pour objectif qu'avant la fin de cette décennie, un Américain pose le pied sur la Lune et rentre sain et sauf sur Terre."

Challenger-Katastrophe

L'explosion de la navette Challenger, le 28 janvier 1986: un traumatisme pour la recherche spatiale américaine.

Pour réaliser cet objectif ambitieux, la NASA met en place le programme Apollo. Au total, six missions réussiront à alunir et à revenir saines et sauves. Mais au fil des ans, l'enthousiame du public s'effrite et le budget de la NASA fond comme neige au soleil. Après Apollo, les années 1970 et 80 sont celles des "space shuttles", sortes de bus de l'espace qui doivent donner à la conquête spatiale une dimension quotidienne. Tout fonctionne jusqu'à la première catastrophe, en janvier 1986 : la navette Challenger explose peu après son décollage, provoquant la mort de ses sept astronautes. Klaus Berg, ancien chef des missions aérospatiales allemandes :

Bdt Roboterarm von NASA Mars Expedition Rover Spirit auf dem Mars

Des images de Mars, réalisées par la sonde Spirit et retransmises à la Terre dans une qualité plus qu'honorable.

"Pour les Américains, ça a été un choc parce que la philosophie et la politique qu'ils associaient aux shuttles a été ébranlée."

La deuxième catastrophe a lieu en 2003. Cette fois, c'est en rentrant dans l'atmosphère terrestre après une mission de 16 jours dans l'espace que la navette Columbia explose. Une fissure du bouclier thermique est à l'origine du crash qui, là encore, coûte la vie à l'ensemble de l'équipage. Ces dernières années, la NASA a misé sur des missions moins spectaculaires et surtout moins coûteuses avec des sondes envoyées sur Mars ou Jupiter. Les robots explorent minutieusement les sols de ces planètes encore mal connues, pour préparer le terrain à des expéditions humaines. Prévues à l'origine pour 1985, les premières missions vers Mars ont été reportées à 2037. D'ici là pourrait avoir lieu une troisième catastrophe pour les Américains : celle de voir des astronautes chinois y arriver avant eux.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !