La mutinerie des soldats touche Bobo Dioulasso | Dossier | DW | 01.06.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

La mutinerie des soldats touche Bobo Dioulasso

Dans la nuit de mardi à mercredi, des coups de feu nourris ont été entendus dans divers endroits de cette ville de l'ouest du Burkina Faso, notamment aux alentours des quartiers qui abritent les grands commerces.

default

Le président Blaise Compaoré doit faire face à un mouvement de contestation

Tout à commencé vers 21 heures. Brusquement, les militaires quittent leur camp, investissent les artères principales de la ville et requisitionnent des véhicules privés. Aussi à l'intérieur du camp des coups de feu retentissent par intermittence. Les mutins réclament l'augmentation de leurs soldes y compris les indemnités. Les commerçants en gros sont les plus touchés.Leurs boutiques sont dévalisées et pillées par des hommes en tenues miltaires. Le gouvernement dénonce une surenchère inacceptable, un chantage exercé par certains hommes en armes. Au sein des forces armées, ces mutineries qui concernent notamment les recrues de 2006, commencent à provoquer des divisions entre militaires. Certains estiment qu'il faut y mettre fin, d'autres notamment les plus jeunes ne l'entendent pas de cette oreille.

Ecoutez ci-dessous les explications de Bob Barry, mercredi 1er juin, à 12H TU.

Comment interpréter cette révolte? Etienne Traoré, l'un des députés de l'opposition, exprime son point de vue au micro de Bob Barry. Ecoutez son analyse ci-dessous,

Edition : Cécile Leclerc

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet