La mode des césariennes en Turquie | Santé | DW | 11.07.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

La mode des césariennes en Turquie

L'accouchement par césarienne jouit d'un véritable engouement en Turquie et cela déplait au gouvernement conservateur turc. Cette incision de l'abdomen est normalement seulement préconisée en cas de complication

En Turquie, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan a jeté un pavé dans la mare en critiquant la technique de la césarienne, de plus en plus répandue. D'après les statistiques officielles, 48% des naissances se font sous césarienne avec des taux frôlant les 70% dans les hôpitaux privés des grandes villes du pays. Cette pratique révèle une évolution des mœurs dans ce pays en plein développement comme l'a constaté notre correspondante à Istanbul, Delphine Nerbollier, qui a rencontré mère de famille et médecins.

Changer de couleur de peau

Crémes, savons, médicaments, voire même eau de Javel... certaines femmes - ou même des hommes - ne reculent devant rien pour obtenir l'effet désiré: la dépigmentation de leur peau. Au Sénégal cette pratique est en vogue depuis les années cinquante. Evidemment elle est loin d'être sans danger. Des médecins ont donc fondé une Association contre la dépigmentation, Aiida, qui lance des campagnes d'information pour éviter des pratiques à très haut risque. D'autant plus qu'il existe aujourd'hui des crèmes qui peuvent éclaircir le teint mais qui ne sont pas des toxiques à la différence des corticoides ou de l'hydroquinone, comme le précise le Dr. Souleyman Chehadi, dermatologue à Dakar.

Lait maternel contre le virus du SIDA

Les mères atteintes du virus du sida et qui allaitent leurs bébés ne les contaminent pas. Il semble que le lait maternel contienne des substances qui annihilent le virus. Une découverte de taille, car seule une femme sur deux atteinte du virus du SIDA bénéficie de traitement antirétroviraux. Pour prouver l'efficacité du lait maternel des scientifiques du Centre de la recherche contre le SIDA de l'université de Caroline du Nord aux Etats-unis ont pratiqué un test : ils ont d'abord injecté à des souris de laboratoires une dose du VIH. Celles-ci ont toutes éte contaminées. Lorsque la même dose était mélangée au lait maternel, aucune souris n'était contaminée. Cela explique que 85% des enfants nourris au sein par des mères atteintes du virus, ne soient pas contaminés. Reste à savoir quelle substance du lait maternel a cette efficacité.

Audios et vidéos sur le sujet