1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

La marine allemande bientôt au Liban?

Le gouvernement libanais a accepté hier soir une participation de l’Alleamgne à la FINUL renforcée. Le gouvernement de Fouad Siniora, à l’exception des deux ministres membres du Hezbollah, a ainsi demandé à la marine allemande d’assurer le contrôle du littoral libanais. Afin notamment de prévenir toute livraison d’armes éventuelle au Hezbollah. Mais Berlin attend davantage du Liban pour se prononcer définitivement sur la participation allemande à la FINUL.

Exercice d'évacuation en 2005

Exercice d'évacuation en 2005

Il ne suffit pas à Berlin d’un accord de principe, l’Allemagne exige une demande écrite de la part du gouvernement libanais. C’est ce qu’a répété ce matin le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier:

„ Pour l’instant, nous ne sommes pas en mesure de faire de grandes annonces. Nous voulons voir le papier sur lequel figure la demande du gouvernement libanais et après seulement nous pourrons prendre une décision.“

Si l’Allemagne se fait tirer l’oreille, c’est qu’il est hors de question pour Berlin de faire courir des risques inutiles aux soldats allemands dans une zone si sensible, proche d’Israel. Explication de Jürgen Trittin, vice-président du groupe écologiste au Bundestag, et favorable à une participation allemande à la mission des Nations-Unies.

„Il ne s’agit pas d’une mission allemande, mais d’une mission des Nations Unies. Il s’agit de mettre à disposition des navires qui soient en mesure de surveiller la zone définie par la résolution 1701 de l’ONU. Et dans ce cadre, il est peu vraisemblable qu’il y ait confrontation, ni avec le Hezbollah ni avec des forces israéliennes. C’est justement ce que nous allons vérifier après examen du mandat exact et des règles fixées à l’engagement des troupes. Et c’est ce dont dépendra l’avis de nombreux députés de mon groupe parlementaire. Car il faut absolument éviter que des soldats allemands aient à faire face à des soldats israéliens.“

Les navires allemands resteront donc amarrés jusqu’à la décision finale du parlement allemand. Avant d’appareiller, avec des avions de reconnaissance, vers leur zone d’affectation éventuelle.

  • Date 05.09.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C75x
  • Date 05.09.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C75x