1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

La méthode tandem pour apprendre une langue

En Allemagne, plus que quelques jours de vacances et c’est reparti. La rentrée universitaire, à Berlin, pointe déjà le bout de son nez. Et il est quelque chose de commun à nombre d’étudiants qu’ils soient inscrits en première année ou en master : la recherche d’un Sprachtandem, comprenez un tandem de langues. La recette: prenez deux étudiants de langues maternelles différentes, mettez-les dans un lieu agréable et informel, faites les mijoter avec des thèmes aussi divers que l’actualité, le dernier film à la mode et vous obtenez un tandem. Une manière créative pour devenir polyglotte qui fait de plus en plus d’adeptes.

Le tandem de langue, une pratique de plus en plus courante

Le tandem de langue, une pratique de plus en plus courante

Charlotte Miethke est en dernière année de sciences de l’Islam à l’université libre de Berlin. En parallèle, elle s’est convertie à la méthode du tandem de langues et ce, pour apprendre le perse :

"La raison principale est que c’est un moyen d’apprendre une autre langue qui est gratuite. Ça permet en plus de rencontrer des étudiants qui viennent de l’étranger et qui sont venus ici pour apprendre l’allemand. On peut ainsi s’aider mutuellement, tout le monde est gagnant. Chacun décide de ce qu’il veut apprendre exactement. Pour tout cela, c’est vraiment bien. "

Préparer ses examens

Le tandem de langues permet à Charlotte de se préparer au mieux à ses examens de fin d’études. Et pour sa partenaire de tandem, une Iranienne venue à Berlin pour améliorer son allemand, c’est un moyen de découvrir une langue moins académique que celle enseignée à l’université :

'"On se voit à chaque fois pendant deux heures et on parle respectivement une heure dans chaque langue. Comme je suis en plein dans les révisions, je cherche plutôt à travailler en ce moment sur des textes littéraires. Ma partenaire de tandem, elle, souhaite plutôt se familiariser avec la langue de tous les jours, comme les jeunes parlent et sortir un peu de l’allemand littéraire qu’elle apprend à l’université. Avec mon partenaire de tandem d’avant, on se voyait la plupart du temps dans un café, autour d’une bière par exemple. Mais maintenant, on fait ça au calme dans une salle de bibliothèque à l’université."

Et devant une demande en constante augmentation, les universités allemandes s’organisent. On dénombre ainsi plusieurs bourses aux tandems sur Internet. Il suffit d’y indiquer la langue proposée et celle recherchée. La méthode fait notamment fureur du côté des étudiants Erasmus. On peut donc échanger de l’allemand contre de l’espagnol, de l’anglais ou encore du français. Pour des langues plus exotiques, pas de souci. On trouve rapidement des offres pour du chinois ou du peul.

La langue et la culture

L’Ofaj, l’office franco-allemand pour la jeunesse, travaille avec la méthode tandem de puis les années 60 et organise des séjours de jeunes binationaux axés sur cette méthode. Bernadette Bricaud est la responsable à Berlin du secteur linguistique de l’Ofaj :

"Le cours de langue en tandem doit avoir lieu pour partie en France, pour partie en Allemagne afin que les jeunes profitent au maximum du bain linguistique et culturel. Il faut absolument varier les méthodes. Nous partons beaucoup des méthodes qui ont été développées dans l’enseignement extrascolaire des langues qui sont des méthodes ludiques, des méthodes dynamiques et communicatives. On va travailler par exemple dans une première phase par exemple en français et dans une deuxième phase on va travailler en allemand. Pour que chacun soit à la fois apprenant de la langue du partenaire mais en même temps enseignant de sa propre langue. "

Des activités faisant appel à la créativité de l’apprenant et de l’enseignant ont été établies comme des mises en situation ou encore des revues de presse. Mais si l’aspect linguistique garde le dessus, l’aspect culturel constitue par ailleurs l’une des forces du tandem. Charlotte Miethke :

"On découvre naturellement beaucoup sur la culture de l’autre. Quand on essaie d’expliquer des points de langue à travers des exemples concrets, on capte mieux la culture du partenaire, une autre manière de penser comme avec les proverbes. Je pose par exemple beaucoup de questions à ma tandem iranienne sur la ville où elle a grandi, la vie au quotidien. L’échange culturel fait bien sûr partie du truc mais pour moi, l’apprentissage de langue reste au premier plan. "

Et pour faire face à l’engouement suscité par cette méthode, l’université libre de Berlin a même dû se doter d’un bureau de tandem de langues. Au détriment des amphithéâtres ? A voir à la rentrée prochaine.

Ecoutez aussi dans cette émission:

Pourquoi faut-il autant de temps pour honorer la mémoire de victimes disparues il y a 70 ans?

  • Espagne : La guerre civile de 1936-1939

Témoignage d'un homme de 82 ans dont la vie a été boulversée par la guerre.

  • Russie : Les purges staliniennes

La Russie commémore le 70ème anniversaire du début des grandes purges staliniennes. Depuis les années 80, des organisations tentent d'obtenir la réhabilitation de ces victimes.