1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La lutte contre le sida reste difficile en Ouganda

L'Ouganda, longtemps considéré par la communauté internationale comme un modèle dans la lutte contre le sida, est aujourd'hui l'un des pays africains où le nombre de cas augmente.

L'accès aux médicaments est encore difficile pour les malades du sida

L'accès aux médicaments est encore difficile pour les malades du sida

Champion des années 90 dans la lutte contre le sida, le pays peine aujourd'hui à maintenir ses bons résultats. L'Ouganda avait pourtant réussi à passer sous la barre des 7% de contamination, contre près de 40% à la fin des années 1980. Mais aujourd'hui le nombre de cas augmente. Certaines franges de la société ougandaise continuent d'être particulièrement touchées. Raymond Buaryhanga est le directeur du centre d'information sur le sida à Kampala :

Les homosexuels sont un groupe très stigmatisés en Ouganda et il est difficile pour centre d'information sur le sida d'interagir avec eux

Les homosexuels sont un groupe très stigmatisés en Ouganda et il est difficile pour centre d'information sur le sida d'interagir avec eux

« La prévalence du sida parmi les travailleurs du sexe est de 33%, elle est de 12% chez les hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes et dans la communauté des pêcheurs c'est autour de 23%. Les politiques de notre pays ne nous permettent pas facilement d'avoir accès à ces communautés, et d'interagir avec eux. La constitution dit qu'il n'est pas possible de donner des droits aux homosexuels, mais ce sont des êtres humains ! Un des autres gros problèmes qui fait que le nombre de cas du sida augmente, ce sont les fréquents cas de relations sexuelles multiples. C'est à dire lorsqu'un homme a une femme mais aussi une petite copine dans une autre ville, a une deuxième petite copine à l'Université. C'est un gros problème, c'est l'un de nos plus gros défis : le sida chez les couples. »

Lutter contre la stigmatisation

A l'hôpital Mulago de Kampala, les personnes infectées par le sida sont traitées gratuitement

A l'hôpital Mulago de Kampala, les personnes infectées par le sida sont traitées gratuitement

Donner un meilleur accès aux antirétroviraux et réaliser plus de tests, voilà pour les objectifs du gouvernement. Mais selon le docteur, il faut aussi tout faire pour gommer les stigmates et la discrimination qui entourent la maladie : la clé de voute du combat, selon lui.

« On doit donner à tous les gens qui sont malades du Sida, un environnement qui soit débarrassé de ces stigmates. Nous voulons être sûrs qu'ils se sentent libres et à l'aise de pouvoir prendre leurs médicaments en présence de n'importe qui, sans avoir peur d'être jugé. Nous voulons être sûrs qu'ils aient accès à tous les services auxquels ils ont droit, que les membres de leur famille puissent être testés, qu'ils aient accès aux antirétroviraux, et qu'ils aient accès aux soins. C‘est quelque chose sur lequel on peut vraiment travailler. C'est aussi essayer de changer le climat politique, l'environnement autour des travailleurs du sexe par exemple. Leur fournir un environnement sanitaire sûr, mais aussi convaincre les policiers, les politiciens de s'asseoir avec les travailleurs du sexe et de discuter avec eux. Voilà le challenge. »

On estime aujourd'hui qu'un million 600 000 personnes sont touchées par le sida en Ouganda. Seul 10% d'entre elles ont accès à des médicaments, pourtant gratuits dans le pays.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !