1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La lutte anti-terroriste sujet de discorde en Allemagne

Le projet du ministre allemand de l’intérieur Wolfgang Schäuble pour traquer les terroristes par le biais d’internet fait aujourd’hui les gros titres de la presse allemande. Le ministre souhaiterait pouvoir espionner à distance les ordinateurs privés de personnes suspectes. Pour y parvenir, les autorités enverraient par e-mail des sortes de « chevaux de Troie », des programmes qui s'installeraient sur l'ordinateur de la personne visée à son insu. Une question qui divise aussi bien la classe politique que la presse allemande. Autre thème qui retient l’attention des journaux : la nouvelle initiative proposée par Angele Merkel pour impliquer les pays émergents dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Les autorités allemandes pourront-elles bientôt surveiller les ordinateurs privés à distance ?

Les autorités allemandes pourront-elles bientôt surveiller les ordinateurs privés à distance ?

Le ministre de l’intérieur voit tout et entend tout, c’est ce que suggère l’illustration en première page de la Tageszeitung. On y voit un Wolfang Schäuble aux aguets, avec des yeux et des oreilles de taille démesurée. Le ministre de l’intérieur rêve d’utiliser des courriers électroniques piégés pour espionner des ordinateurs privés, écrit le journal, qui estime qu’au sein de la grande coalition gouvernementale, le parti social-démocrate devrait tenter de freiner quelque peu le ministre chrétien-démocrate et exiger plus de protection de la vie privée des citoyens.

Pour la Frankfurter Allgeimeine Zeitung, la surveillance policière des ordinateurs n’est pas un instrument miracle dans la lutte anti-terroriste. Il s’agit bien plus de la tentative de se maintenir au niveau technique des criminels et des terroristes tout en respectant les principes de l’Etat de droit. On ne peut pas nier qu’internet est utilisé comme une arme par les djihadistes, et pas seulement par eux. Le gouvernement devrait lentement s’en rendre compte.

Die Welt évoque les efforts de la chancelière allemande en Extrême-Orient pour promouvoir la lutte contre le réchauffement climatique. « Angela Merkel promet une compensation financière aux pays émergents » titre le quotidien, qui rapporte que selon le modèle proposé par la chancelière, les limites d’émissions de dioxyde de carbone devraient être fixées en fonction de la taille de la population de chaque pays. Tant qu’ils n’atteignent pas le niveau d’émissions des nations industrialisées, les pays en développement seraient récompensés.

Enfin la Süddeutsche Zeitung estime qu’Angela Merkel a mis le doigt sur le problème le plus délicat dans ce domaine : la protection climatique mondiale doit être organisée de façon équitable. D’une part parce que les pays industrialisés sont responsables de conséquences climatiques dont souffrent en premier lieu les pays en développement : tempêtes, sécheresses et inondations. D’autre part parce que la communauté internationale doit certes faire des efforts communs pour réduire les émissions de CO2, mais que les économies émergentes comme l’Inde ou la Chine doivent tout de même avoir le droit de se développer.

  • Date 31.08.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fS
  • Date 31.08.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fS
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !