La Loya Jirga débat de l′avenir de l′Afghanistan | International | DW | 16.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La Loya Jirga débat de l'avenir de l'Afghanistan

La grande assemblée traditionnelle afghane réunit des chefs de tribus, des chefs religieux et des représentants de toutes les provinces du pays. Elle est convoquée lorsque le pays doit prendre des décisions importantes.

default

C'est la dixième Loya Jirga dans l'histoire de l'Afghanistan

Un certain flou entoure le déroulement de cette Loya Jirga qui a lieu dans des conditions de sécurité draconiennes. Initialement deux points devaient étre abordés par les quelque 2000 délégués : définir une nouvelle stratégie de négociation avec les insurgés taliban et discuter des futurs liens avec les Etats-Unis. Fin 2014 les 140 000 soldats de la force internationale de l'OTAN quitteront le pays. Et c'est apparemment ce sujet qui va dominer les débats. C'est en tout cas ce qu'affirme Helaludin Helal, de la commission préparatoire de la Loya Jirga :

Hamid Karzai Loya Jirga Afghanistan

Le président Hamid Karzai a souligné l'importance de la souverainté nationale de l'Afghanistan.

« Les délégués ne vont débattre qu'un seul point: est-ce que l'Afghanistan doit conclure ou non un accord de partenariat stratégique avec les Etas-Unis. »

Les détails de ce partenariat stratégique ne sont pas connus. Les Etats-Unis, après le retrait de leurs 100 000 soldats, souhaitent ouvrir des bases militaires en Afghanistan. Ce à quoi le président afghan Hamid Karzai n'est pas hostile. Il l'a dit à l'ouverture de la Loya Jirga : « si les Etats-Unis veulent des bases, c'est à notre avantage, nous recevrons de l'argent ». Mais en réponse sans doute à ceux qui l'accusent d'être l'homme des Américains il a souligné que les futures relations entre les Etats Unis et l'Afghanisatan devaient être celles de deux pays indépendants. C'est aussi une façon de rassurer les pays voisins qui voient d'un mauvais oeil la prolongation d'une présence militaire américaine en Afghanistan. Konrad Schetter est expert de l'Asie au centre de recherche sur le développement à Bonn :

Symbolbild Abkommen zwischen den USA und Afghanistan

Quelles seront à l'avenir les relations avec les Etats-Unis ?

« Les Iraniens se sentent pris en tenaille par la présence américaine en Irak et en Afghanistan. Et les Pakistanais, qui ont la bombe atomique, craignent que les Américains interviennent militairement, un jour ou l'autre, dans leur pays. »

Une chose est sure : un partenariat stratégique avec les Etats-Unis n'apportera pas à l'Afghanistan la stabilité espérée. Les adversaires de cette coopération feront tout pour imposer leurs intérets. Les taliban ont déjà dénoncé cette Loya Jirga dont on attend finalement qu'elle ne fasse qu'entériner les décisions du président Karzai.

Auteur : Marie-Ange Pioerron
Edition : Kossivi Tiassou, Aude Gensbittel

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !