1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

La Libye veut juger elle-même Saif al-Islam Kadhafi

Saif al-Islam Kadhafi, fils de l’ancien « Guide » libyen a été arrêté samedi. La Cour pénale internationale demande qu'il lui soit livré, mais pour le gouvernement libyen, c'est à la justice du pays de le juger.

default

Dernière apparition en public de Saif al-Islam Kadhafi en août

C'est dans le sud du pays, dans la région de Wadi al-Ajal, qu'a été arrêté samedi le plus connu des fils de Mouammar Kadhafi. Souvent présenté comme le futur successeur du « Guide » libyen, Saif al-Islam Kadhafi n'avait plus été vu en public depuis le 23 août dernier, peu avant la prise de Tripoli par les troupes du Conseil national de transition. Fin juin, la Cour pénale internationale avait émis un mandat d'arrêt international contre lui pour crimes contre l'humanité.

Qui va juger Saif al-Islam Kadhafi ?

Libyen Freude über die Verhaftung von Said al-Islam

La population a accueilli avec joie la nouvelle de la capture de Saif al-Islam Kadhafi

La principale question qui se pose après sa capture, c'est de savoir qui organisera le procès de Saif al-Islam Kadhafi. Un porte-parole de la CPI a déclaré que la Libye avait l'obligation de remettre le prisonnier au tribunal de la Haye. De leur côté, les autorités libyennes estiment que le fils du « Guide » doit être jugé en Libye, car c'est là qu'il a commis les crimes dont il est accusé. Le gouvernement de transition a promis qu'il serait bien traité et qu'il aurait un procès dans le respect du droit international. « Il sera traité comme un être humain, avec respect, comme ça a été le cas jusqu'à présent. Ensuite il sera traduit devant la justice lors d'un procès équitable, » a affirmé le Premier ministre par intérim, Abdel Rahim al-Kib.

La communauté internationale prudente

Gefangennahme Flugzeug Saif Al Islam Gaddafi

Le fils du « Guide » libyen a été transféré par avion vers la ville de Zentane

Les appels internationaux envers Tripoli se sont multipliés pour une pleine coopération avec la CPI. Le Premier ministre britannique David Cameron a insisté sur la nécessité d'un procès « conforme aux normes internationales ». Les Etats-Unis ont exhorté les autorités libyennes à « traiter humainement » le fils du « Guide » libyen. « Il est important pour la réconciliation nationale à l'avenir que ceux qui sont responsables de violations des droits de l'Homme commises tant avant que pendant le récent conflit soient traduits en justice, et que les faits qui ont accompagné ces violations soient mis en lumière », a de son côté souligné la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. Le représentant spécial de la présidence russe pour l'Afrique, Mikhaïl Marguelov, a quant à lui assuré que la Russie était satisfaite que Saif al-Islam ait échappé à une « justice sommaire ». Une allusion à la mort de Mouammar Kadhafi, tué dans des circonstances non élucidées après sa capture.

Le procureur de la CPI bientôt en Libye

A La Haye, le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo, a annoncé qu'il se rendrait en Libye la semaine prochaine pour évoquer le dossier. « Saif al-Islam Kadhafi sera jugé. Où et comment, c'est ce dont nous discuterons », a-t-il déclaré.

Auteur : Aude Gensbittel, avec dpa, AFP, Reuters
Edition : Mulay Abdel Aziz

La rédaction vous recommande