1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Libye semble renaître de ses cendres

Cela fait six ans que la révolution libyenne a débuté. A Benghazi, le berceau des manifestations, la révolution paraît lointaine. La deuxième ville du pays reprend de la vigueur.

Écouter l'audio 02:26

"Les Libyens veulent croire à l'avenir"

Tout a commencé le 17 février 2011, une semaine après le départ du pouvoir du président égyptien Hosni Moubarak. Inspirés par les révoltes de Tunis et du Caire, des opposants libyens ont appelé, via Facebook à une "Journée de la colère". Des manifestations ont alors lieu dans au moins cinq villes du pays, dont la capitale Tripoli.

Mais tout avait en fait commencé deux jours plus tôt à Benghazi. L'arrestation, le 15 février, de l'avocat Fathi Tirbil, un célèbre défenseur des droits de l'homme, avait provoqué une première manifestation devant le siège de la police. Mais à partir du 17 février, la situation dérape dramatiquement. Beaucoup de sang a coulé. Au bout de six mois et une semaine, le régime Kadhafi arrive à son terme.

A Benghazi, berceau des premières manifestations, la révolution semble bien loin. La deuxième ville du pays est en guerre depuis mai 2014 et l’opération lancée par le maréchal Haftar contre les groupes islamistes. La ville est aujourd’hui quasiment aux mains de ses hommes, regroupés au sein de l’armée nationale libyenne. Elle semble cependant reprendre de la vigueur.

 

Cliquez sur l'audio pour écouter le reportage de Maryline Dumas

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !