La langue allemande dans le monde | Allemagne | DW | 25.02.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

La langue allemande dans le monde

Langue de barbares ou langue de Goethe. Le cliché perdure encore et toujours chez les écoliers. L’allemand est réputée être une langue compliquée, avec une grammaire difficile.

default

Johann Wolfgang von Goethe, écrivain et poète *28.08.1749 - 22.03.1832

Et pourtant beaucoup de personnes dans le monde apprennent encore cette langue à l’école, dans des cours privés ou lors d’échanges. Dans le monde, près de 4,5 millions de personnes l’apprennent pour des raisons diverses et variées. La Deutsche Welle a rencontré plusieurs jeunes qui apprennent l’allemand.

Le nombre de personnes qui apprend l’allemand dans le monde a reculé de 2 millions ces 5 dernières années. La plupart des gens qui apprennent l’allemand sont européens et viennent pour la grande majorité des pays de l’ex-URSS. La Pologne se trouve en tête de peloton avec 2,3 millions de personnes qui apprennent l’allemand.

Symbolbild Goethe Institut Deutsch lernen im Irak

de jeunes Irakiennes apprennent l'allemand à l'Institut Goethe

En dehors de l’Europe, en Amérique latine, en Afrique ou en Asie, on trouve aussi des adeptes de l’allemand. C’est le cas de Mario, journaliste à Mexico :

« J’ai étudié la philosophie et je veux apprendre toutes les théories philosophiques et comprendre tous les textes allemands. Nietzsche, Heidegger et Leibnitz sont mes philosophes préférés. »

Friedrich Nietzsche deutscher Philosoph

Le philosophe allemand Friedrich Nietzsche (1844-1900)

Mario trouve que l’allemand est une langue parfaite pour des joutes verbales. Parfois encore, il a quelques problèmes pour construire ses phrases. Pour autant, il ne baisse pas les bras et s’invente des disputes passionnées avec les philosophes dans sa tête.

Alena, elle, vit en Nouvelle-Zélande. Elle apprend l’allemand pour mieux comprendre ses origines.

« J’ai grandi en Namibie. Avant, c’était une colonie allemande alors il y avait des écoles allemandes, des jardins d’enfants allemands et des magasins allemands. J’allais dans un jardin d’enfants allemand. C’est là que j’ai commencé à apprendre l’allemand. »

Quand sa famille a déménagé en Nouvelle-Zélande, Alena ne vivait plus vraiment dans un environnement allemand. Elle n’a plus parlé un mot d’allemand pendant trois ans et a naturellement oublié ce qu’elle avait appris. Elle dit surtout mélanger les articles. Aujourd’hui, elle réapprend cette langue et aime même raconter des blagues allemandes parce qu’elle les trouve plus drôles que les anglaises.