1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La jeunesse oubliée par l'Union Africaine

Le 29 ème sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine était dédié à l'investissement dans la jeunesse, mais rien de concret n'a été décidé sur le financement du fonds créé pour aider les jeunes du continent.

Écouter l'audio 02:34

"Même si je crée mon entreprise , je n'aurai pas accès aux marchés...."Baba Dakono

Le sommet de l’Union africaine s’est clôturé à Addis Abeba sans véritables décisions concernant les jeunes. 

Lundi, à l'ouverture de la rencontre des chefs d'Etat, le président en exercice de l’UA, Alpha Condé, a insisté sur la nécessité pour le continent d'investir dans la jeunesse qui représente, selon les estimations, plus de 70% de toute la population africaine. Certes, un fonds de sept millions de dollars a été annoncé, mais sans aucune précision sur son financement ni sur la date de son lancement effectif. Ce fonds devrait être rattaché à l’Union africaine, une organisation qui elle-même est financée aux trois quarts par ses donateurs, l’Union européenne la Chine,et les Etats Unis. Et il faut que cela change, selon l'analyste kenyan Agina Ojwang :

"Les autres ne seront que des donateurs, comme l’Union européenne, dont les pays ont eux aussi leurs propres problèmes. Pour sa propre nécessité, l’UA doit chercher comment assurer son propre financement plutôt que de dépendre de pays et structures tiers."
 

La société civile sceptique
 

Certains acteurs de la société civile sont sceptiques quant à la création réelle de ce fonds pour la jeunesse. Baba Dakono, leader de la société civile au Mali, estime, lui, que la question est très complexe car indissociable de la mauvaise gouvernance :

« Même si on donne un fonds à un jeune aujourd‘hui pour qu’il s’essaye dans l’entreprenariat, il y a toujours cette vision qu’on ne peut pas réussir dans ce domaine, parce que les conditions ne le permettent pas. Même si je crée mon entreprise, je n’aurai pas accès aux marchés, c’est réservé à certaines personnes qui ont des relations.»


La question du financement du fonds destinés à la jeunesse sera sur la table du prochain sommet de l'Union africaine, au mois de janvier 2018,  avec l'espoir que les chefs d’Etats pourront joindre la parole à l’acte, comme le résume Gaye Aby du Réseau Migration et développement au Sénégal.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !