La honte des Etats-Unis | Vu d′Allemagne | DW | 13.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La honte des Etats-Unis

Les quotidiens allemands de ce vendredi traitent encore de l’affaire Wulff et de la Hongrie. Mais le sujet à la Une est le nouveau scandale des vidéos de soldats américains en train d'uriner sur des cadavres de taliban.

default

L'armée américaine est au coeur d'un nouveau scandale

Pour Die Welt, cette nouvelle vidéo mise en ligne nous montre qu'Internet est une plate-forme pour les monstruosités. On voudrait détourner les yeux devant tant de honte et d'horreur, mais l'on sait trop bien que ce genre d'actes s'est déjà produit et se reproduira. Le journal cite le célèbre adage : « l'homme est un loup pour l'homme ». En guerre, il ne suffit pas de tuer l'ennemi, il faut encore l'humilier. Et adieu, respect de la dignité de l'être humain ! Die Welt écrit encore que ces images marquent une défaite symbolique pour les Etats-Unis. Elles sont encore plus marquantes que les attentats des insurgés talibans. L'intervention militaire perd en légitimité avec ce nouveau scandale.

Encore une vidéo, note die tageszeitung, qui rappelle que les cadavres sont des rebelles présumés. Et s'il s'agissait de civils ? Après le scandale de la prison irakienne Abou Ghraib, voici une nouvelle preuve de l'arrogance des soldats américains. Bien sûr que les militaires doivent être traînés en justice, comme le demande le Pentagone. Mais le véritable scandale est que les auteurs des attaques mortelles arbitraires en Irak ne seront jamais jugés. Une justice opportuniste conclut die taz.

Christian Wulff und Angela Merkel

Combien de temps encore Angela Merkel va-t-elle soutenir Christian Wulff ?

Démissionnera, ne démissionnera pas ?

Le quotidien consacre par ailleurs sa caricature du jour à Christian Wulff, du nom du président au coeur d'un scandale de prêt privé et de pressions exercées sur la presse. Des voix se sont élevées au sein même de la CDU, le parti conservateur d'Angela Merkel, pour demander au président allemand de démissionner. Le dessin de die taz nous montre donc une chancelière bien embêtée qui serre la main de Christian Wulff, lui-même ligoté avec une chaise dans son dos. Le président s'explique : « c'est une chaise extraordinaire, elle ne veut pas se séparer de moi ».

Treffen Orban Barroso Ungarn

Et José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, va-t-il enfin haussé le ton face à Viktor Orban ?

Bruxelles doit stopper Budapest

Un mot pour finir sur la prise de position de la Commission européenne qui a critiqué les nouvelles lois constitutionnelles controversées en Hongrie. Selon la Süddeutsche Zeitung, il est temps de défendre le canon de valeurs de l'Europe ! Le journal cite l'article 7 du traité de Lisbonne qui évoque l'exclusion d'un Etat-membre de l'UE en cas de non-respect de la charte des droits fondamentaux. Or, pour la Süddeutsche Zeitung, le Premier ministre hongrois Viktor Orban est clairement en train de mettre l'Etat, les médias et la justice sous le contrôle de son parti. Cela devrait suffire à Bruxelles pour intervenir. Il faut stopper Orban et vite !

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Carine Debrabandère

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !