La Guinée-Bissau sur les traces des auteurs de l′attaque contre le président Viera | Afrique | DW | 25.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Guinée-Bissau sur les traces des auteurs de l'attaque contre le président Viera

Les forces de sécurité sont mobilisées en vue de retrouver les auteurs du coup de force de dimanche qui a fait un mort et plusieurs blessés. L'enquête se dirige vers un certain Jose Americo Bubo Na Tchuto.

default

L'ancien président Kumba yala. L'un de ses neveux serait impliqué dans le coup de force contre le président Viera.

Selon le porte-parole du ministère bissau-guinéen de l'interieur, l'enquête se dirige désormais vers l'ancien chef d'Etat major de la marine, réfugié en Gambie après la tentative de putsch du mois d'août dernier. Il s'agit de Jose Americo Bubo Na Tchuto.

"La piste de Jose Americo Bubo Na Tchuto est très sérieuse. Bubo est actuellement libre en Gambie et les indices que nous possédons montrent qu'il a planifié et dirigé cette opération", dit le porte-parole du ministère bissau-guinéen de l'Intérieur, le colonel Armando Nhaga.Toujours selon lui, deux des trois personnes actuellement recherchées ont des liens avec l'ex-chef d'état-major de la marine, Bubo Na Tchuto. Il s'agit notamment d'Alexandre Tchama Yala, neveu de l'ex president Kumba Yala et présenté dès dimanche comme le chef des assaillants. Pour le porte-parole du ministère de l'intérieur, Tchama Yala était l'homme de confiance de Bubo, il a collaboré avec lui lors de la tentative de coup d'Etat du mois d'août et tout concorde à dire que les deux hommes ont agi de concert pour mener l'attaque contre la résidence du president Viera . Une des personnes arrêtées aurait affirmé que Tchama Yala avait dirigé cette opération. La deuxième personne recherchée serait un certain Djamala Djalo, grand-frère de la femme de Jose Americo Bubu Na Tchuto.

Atmosphäre in Guiné Bissau

Une rue de Bissau. Le calme aprés la frayeur du week end dernier

Six personnes au total sont à ce jour aux arrêts pour leur implication dans ce coup de force. Et parmi ces six suspects, cinq appartiennent au corps de la marine.

Sur le plan diplomatique, une délégation de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest, la Cédéao, est arrivée ce mardi apres midi sur place pour une visite dite de "solidarité". La Cedeao qui a fermement hier, par la voix de son president, Blaise compaore, condamné ce coup de force.

Quant au président sénégalais Abdoulaye Wade, dont le pays a dans le passé envoyé des troupes rétablir l'ordre chez le petit voisin lusophone, il continue de réclamer l'organisation d'une conférence internationale sur la Guinée-Bissau. Une conférence qui regrouperait tous les acteurs politiques, la hiérarchie militaire ainsi que les partenaires au développement du pays.




  • Date 25.11.2008
  • Auteur Georges Ibrahim Tounkara
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/G1zG
  • Date 25.11.2008
  • Auteur Georges Ibrahim Tounkara
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/G1zG