1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Guinée attend toujours les résultats de Matoto

Plus de deux semaines après les législatives du 28 septembre, les Guinéens ne connaissent toujours pas les résultats du vote. Des pressions retardent la publication, par la CENI, des résultats de la commune de Matoto.

default

Des urnes encore bien pleines, le 7 octobre, à Matoto

La suspicion est de rigueur. La Commission électorale nationale indépendante (CENI), des résultats de la 38ème et dernière circonscription électorale, celle de la commune de Matoto, une commune de Conakry. Avec 440 000 électeurs c'est la plus grande circonscription du pays.

Légère avance du RPG au pouvoir
Si les résultats publiés jusque là pour la CENI donne une légère avance à la mouvance présidentielle sur l’opposition, les résultats de Matoto vont déterminer véritablement le grand vainqueur de ces législatives. D’où les manœuvres constatées dans les deux camps pour remporter la majorité dans cette commune.

Le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), parti au pouvoir, dénonce déjà des irrégularités et demande le remplacement du représentant de l’Union des Forces Républicaines (UFR) dans la commission de centralisation des vote de Matoto, parce qu’il est candidat au scrutin de liste.

L'opposition dénonce la "négation du droit"

Jean-Marie Doré, leader de l’Union du Peuple de Guinée (UPG) réagit à cette accusation du RPG et réaffirme la position de l’opposition qui demande l’annulation des élections :

Election workers tally votes on October 7, 2013 in the Matoto area of Conakry. Guinea's ruling party is leading in the first parliamentary polls in over a decade, provisional partial results showed late on October 6, amid calls for the elections to be annulled over 'fraud'. AFP PHOTO / MAMADOU CELLOU DIALLO (Photo credit should read CELLOU BINANI/AFP/Getty Images)

Des procédés dilatoires dans la commune de Matoto?

« Ça fait deux semaines aujourd’hui qu’on n’arrive pas à se déterminer sur les résultats de Matoto. Pour brouiller les cartes, on a inventé toutes sortes d’histoires pour entacher la crédibilité de M. Babara Fofana, le représentant de l’UFR là-bas. Nous condamnons cette dérive, cette négation du droit. Nous confirmons la suspension de nos représentants dans le comité de suivi, dans le comité de veille et dans la commission de totalisation des résultats. »

Décompte retardé

Sydia Touré, président de l’UFR, dénonce lui aussi des mesures dilatoires pour retarder l'annonce de résultats qui ne conviendraient pas aux autorités en place :

« Le vrai problème aujourd’hui de ces élections, c’est le comportement du RPG Administration. Quand ils constatent quelque part qu’ils n’ont pas gagné à l’uninominal, comme c’est le cas à Mototo, ça devient un problème, comme ça l’a été à Kaloun. A Matoto, 800 PV… en fait on a fini de les compter depuis longtemps, mais chaque jour, on argumente pour que les résultats ne soient pas donnés et qu’ils puissent être changés. »

Les résultats de Matoto vont-ils enfin permettre au RPG de gagner l’une des 5 communes de Conakry, étant donnée qu’il a déjà perdu à l’uninominal dans les 4 circonscriptions électorales de la capitale dont les résultats ont été déjà publiés ?

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !