1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La « guerre du gaz »

La plupart des journaux allemands reprochent à la Russie d’utiliser l’ »arme énergétique » à des fins politiques…

Installation gazière, Youliyevskoyé, Ukraine

Installation gazière, Youliyevskoyé, Ukraine

Le monopole gazier russe « Gazprom » a accusé l’ Ukraine d’avoir volé 100 millions de mètres cubes de gaz russe destiné à l’Europe centrale et de l’ouest transitant par des gazoducs installés sur le territoire ukrainien. Le contentieux tarifaire entre Kiev et Moscou déjà qualifié de « guerre du gaz » fait toujours l’objet de nombreux commentaires dans la presse allemande ce mardi…

« Le Tsar est aussi un Cheick, écrit la FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, l’Ukraine doit faire l’amère expérience vécue par l’Europe de l’Ouest et l’Amérique lors du premier « choc pétrolier » de 1973 : les tarifs énergétiques sont des tarifs politiques…et plus loin : « L’attitude de la Russie n’est pas l’expression d’une volonté de profit économique, mais un geste impérial avec une touche de mafiosisme… »

La THÜRINGER ALLGEMEINE ZEITUNG d’ Erfurt estime que la « Russie souffre de ne plus être une superpuissance. On ne peut comprendre autrement ce conflit avec l’Ukraine, un conflit qui se développe en crise internationale. Le pays, ou plus exactement le Kremlin a du mal à définir son nouveau rôle au sein d’une communauté d’états vraiment indépendants. Il devient de plus en plus évident qu’il ne s’agit qu’en apparence de questions tarifaires. En réalité, il s’agit bien plus de sphères d’influence. Aujourd’hui comme hier les ambitions de Moscou se révèlent être de nature impériale. Il est grand temps que Bruxelles, et encore plus Berlin, Paris et Londres prononcent des paroles claires et nettes sur le sujet… »

Un avis partagé aussi par l’éditorialiste du quotidien NEUE RUHR / NEUE RHEINZEITUNG d’Essen; il écrit: » Face à l’attitude impériale de Moscou, il est temps de sonner l’alarme… »

L’Ukraine a-t- elle volé du gaz à partir des gazoducs de transit installés sur son territoire ? « Une question d’interprétation", estime la "TAZ", la TAGESZEITUNG de Berlin. "Le nouveau contrat concernant les droits de transit n’a pas été signé. Or, l’ancien contrat permet à Kiev de prélever jusqu’à 15% du gaz transitant par son territoire comme frais de transit...Et le journal rappelle que l’Ukraine extrait elle - même jusqu’à 20 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an. Une quantité suffisante pour assurer l’approvisionnement des ménages et des communes. Un fait important à la perspective des élections législatives de mars prochain en Ukraine"... Et :" il est possible que le Kremlin ait eu en vue les élections législatives de mars en Ukraine quand il a décidé d’utiliser une politique répressive dans ce conflit tarifaire. Ce calcul est - il juste, le doute est permis… » conclut l’éditorialiste.

« On ne peut tirer qu’un enseignement de la « guerre du gaz » à l’est, conclut pour sa part le journal BERLINER KURIER : développer au plus vite le programme des énergies alternatives et diversifier nos sources d’énergie. Utiliser davantage les énergies renouvelables, la bio - énergie, le soleil, le vent et l’eau »…

  • Date 03.01.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71B
  • Date 03.01.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71B
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !