1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

La Grèce sur la corde raide

La zone euro est menacée par les spéculateurs. Mais c'est d'abord la Grèce qui est le maillon faible et doit assainir ses finances. Nous revenons sur cette actualité financière en Europe

default

Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker, et le commissaire européen Olli Rehn ont l'oeuil

L'Europe a mis sous quasi tutelle budgétaire la Grèce, un pays qui risque la banqueroute s'il ne met pas en place des mesures de rigueur financière très strictes. C'est du jamais vu dans l'UE. D'ici un mois la commission européenne contrôlera si les mesures annoncées par Athènes sont réellement appliquées.

Athen gibt Details des Schock Sparprogramms bekannt Greek Finance Minister George Papaconstantinou (L) proceeds to present the new tax measures during a press conference in Athens, Greece, on 09 February 2010. The Greek government unveiled its closely-watched incomes policy for 2010, which features a freeze in public sector wages, a cut in pay benefits and, in a more symbolic move, a freeze in compensation paid to the premier, cabinet ministers and ministry officials. They also announced a freeze in all public sector hirings for the year, with a partial exception in the health, education and law enforcement sectors. EPA/MARIA MAROGIANNI

Athènes donne des détails sur son programme de choc pour assainir ses finances.

Les banques dans le collimateur

Mais derrière la mauvaise gestion évidente du pays, corruption généralisée, laxisme fiscal, d'autres acteurs sont montrés du doigt, en particulier et à nouveau, les banques. Notamment pour ce qui concerne les statistiques manipulées. Pour nous aider à comprendre les enjeux, Cinzia Alcidi… elle est économiste au CEPS, laboratoire d'idée comme on dit renommé de Bruxelles. Nous lui avons d'abord demandé si la crise grecque ne faisait pas ressortir le manque de politique commune en matière financière, une politique qui aurait dû suivre l'introduction de l'euro.

Précisons que les députés du parti socialiste grec au pouvoir le PASOK, ont réclamé la constitution d'une commission d'enquête parlementaire. Ils veulent en savoir plus sur les agissements de la grande banque américaine Goldman Sachs dans l'affaire des statistiques manipulées. On les comprend…

L'Islande à l'extrême ouest de l'europe, désire quant à elle entrer dans l'UE et a plaidé sa cause à Bruxelles. Le pays première victime spectaculaire de la crise bancaire, est encore empêtré dans un contentieux à propos de sa banque en ligne Icesave. La faillite de cet établissement financier avait lésé des clients du Royaume-Uni et des Pays-Bas de quelques 3,5 milliards d'euros remboursés par leurs gouvernements. Londres et les Pays-Bas souhaitent récupérer cet argent. Les Islandais doivent dire par référendum le 6 mars prochain s'ils sont d'accord. D'après les sondages actuels, le non devrait l'emporter nettement. Cela risque de ne pas favoriser les perspectives d'adhésion…

Im Florianstor in Krakow sitzt ein älterer Mann mit einem Becher und und bettelt, aufgenommen am 10.05.2005. Krakow (Krakau), die Hauptstadt der Wojewodschaft Malopolska, liegt mit seinen etwa 750.000 Einwohnern im Süden Polens, im Weichseltal. Foto: Patrick Pleul +++(c) dpa - Report+++

A Cracovie un vieil homme mendie... Image de la pauvreté dans un pays en plein essor économique

Un combat contre la pauvreté

« Il s'appelle Romuald Mondrakiewicz. Toute sa vie professionnelle, ce Polonais a exercé le métier d'animateur social. Voici une douzaine d'années, il prend sa retraite et il décide d'aider les plus pauvres autour de lui, d'abord dans son quartier, au hasard de ses rencontres. Avec ce portrait de Pologne, nous poursuivons notre série sur la pauvreté et l'exclusion sociale qui nous a déjà emmené en Allemagne, et au Portugal.

Depuis ce jour-là, le combat de Romuald Mondrakiewicz contre la misère n'a cessé de s'amplifier ! Modeste au départ, son aide se déploie désormais à différentes régions de Pologne. Et, peu à peu, jeunes moins jeunes, d'autres personnes sont venus coopérer avec lui.

Au début, il s'était fixé un objectif : offrir un colis par jour à ceux qui se trouvaient dans une profonde pauvreté. Aujourd'hui, avec ses amis, il distribue plusieurs milliers de colis par an ! Romuald est connu à travers toute la Pologne ! François et Nora Gault sont allés à sa rencontre à Varsovie ».

Liens