1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La grâce de Poutine

Les journaux allemands commentent la décision de Vladimir Poutine de gracier son ennemi juré, l'opposant Mikhaïl Khodorkovski. Les deux « Pussy Riot » vont elles aussi bénéficier de la loi d'amnistie.

Poutine lors de sa conférence de presse annuelle

Poutine lors de sa conférence de presse annuelle

La loi d'amnistie, adoptée début décembre à l'occasion du 20ème anniversaire de la Constitution russe devrait concerner au total 25.000 détenus. Les deux militantes des « Pussy Riot » libérables en mars prochain sortiront de prison ces prochains jours. Poutine l'a confirmé lors de sa conférence de presse annuelle devant 1300 journalistes. C'est une tactique politique, analyse la Süddeutsche Zeitung qui titre « une grâce présidentielle par nécessité ». La Russie veut montrer le bon côté de la médaille avant les jeux Olympiques d'hiver de Sotchi.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung ironise : « l'amnistie du père Poutine », est-ce un conte de Noël ou la démonstration d'un pouvoir absolu ? Vladimir Poutine vient de signer le décret accordant la grâce présidentielle à Mikhaïl Khodorkovski, le puissant homme d'affaire, critique du Kremlin était détenu depuis dix ans. Il ne faut pas y voir une victoire de la justice, mais plutôt la démonstration des rapports arbitraires du Président Russe avec la justice, souligne le journal. Ce cadeau inattendu de Poutine ne dégèlera pas ses relations avec l'Europe qui courtise l'Ukraine, mais permettra tout de même de réchauffer le cœur des Russes avant Noël.

Les trente militants écologistes de Greenpeace qui ont mené une opération contre une plate-forme pétrolière russe en Arctique en septembre devraient également échapper à un procès.

Mikhaïl Khodorkovski, le puissant homme d'affaire, critique du Kremlin a été libéré

Mikhaïl Khodorkovski, le puissant homme d'affaire, critique du Kremlin a été libéré

Die tageszeitung estime que le Poutine miséricordieux ne doit pas nous faire oublier la réalité du régime. Un régime qui bafoue les droits de l'Homme. Le quotidien se réjouit de la participation d'athlètes homosexuels aux jeux Olympiques d'hiver de Sotchi mais rappelle qu'en Russie, les homosexuels sont toujours discriminés, emprisonnés voir assassinés.

En Allemagne, l'ancien président Christian Wulff, jugé pour trafic d'influence, pourrait lui aussi être relaxé. L'audience devait reprendre en janvier mais le président du tribunal de Hanovre a annoncé qu'il envisageait un abandon des poursuites, faute de charge suffisante. Pour Die Welt, le tribunal s'épargne un procès d'une banalité ennuyeuse. L'ex-président est soupçonné d'avoir accepté un cadeau de 700 euros de la part d'un ami. Le scandale avait contraint le président à démissionner en février 2012.

La Badische Zeitung se demande quant à elle si l'abandon des poursuites est réellement une bonne nouvelle pour l'ex-président. Christian Wulff n'aura pas l'occasion de laver son honneur.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !