1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

La génération perdue des jeunes diplômés Anglais

Bon nombre d'étudiants quittant l'université risquent de devoir attendre cinq ans avant de trouver un emploi. 300 000 d'entre eux arrivent ce mois-ci sur un marché du travail déjà saturé

L'Angleterre était jusqu'ici plus connue pour ses universités prestigieuses, comme ici le St John's College de Cambridge, que pour ses jeunes diplômés au chômage

L'Angleterre est plus connue pour ses universités prestigieuses, comme ici le St John's College de Cambridge, que pour ses jeunes diplômés au chômage

Début septembre l’Institut national pour la recherche économique et sociale a proclamé que la récession en Grande Bretagne était « terminée ». Quelques jours plus tard les chiffres du chômage tombaient et révélaient que le nombre de sans-emplois venait de grimper à 2,47 millions, portant le taux de chômage Outre-Manche à un niveau record de 7,9 %.

La « bonne nouvelle » d’une reprise imminente est donc loin d’être ressentie par la plupart des citoyens britanniques, notamment les jeunes qui sont les premiers touchés et qui au lieu d’accéder à leur premier emploi en cette rentrée 2009 viennent gonfler les rangs des demandeurs d’emploi.

Reportage à Londres de Muriel Delcroix.