1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La fuite des Nigérians du Nord

Au Nigeria, l’armée affirme avoir repris le contrôle de cinq localités aux islamistes de Boko Haram, des localités situées dans l’État de Borno (nord-est). Des milliers de personnes fuient les combats.

L'armée nigériane a lancé la semaine dernière une offensive d'envergure contre Boko Haram

L'armée nigériane a lancé la semaine dernière une offensive d'envergure contre Boko Haram

Depuis une semaine, l'armée nigériane est engagée dans une vaste offensive destinée à neutraliser les combattants de Boko Haram dans les États de Borno, Yobe et Adamawa. Conséquence de cette opération militaire de grande envergure, des milliers de personnes sont contraintes à la fuite vers les pays voisins.

Des milliers de personnes sur les routes

Ils sont ainsi des milliers de Nigérians ou même d'Africains résidant dans le nord du Nigeria à prendre la fuite pour se mettre à l'abri de cette opération de l'armée nigériane.

Les soldats sont déployés dans les villes du nord-est comme ici à Baga, dans l'État de Borno

Les soldats sont déployés dans les villes du nord-est comme ici à Baga, dans l'État de Borno

Selon le CICR, le Comité international de la Croix-Rouge, des milliers de personnes ont déjà trouvé refuge au Cameroun, principalement dans la localité de Fotokol, dans l'extrême-nord du pays et à environ 100 km de Maïduguri, fief de Boko Haram. Au Niger aussi, ils sont des milliers à affluer, comme le confirme Gabriel Saugeron, porte-parole du CICR pour l'Afrique de l'Ouest.

La vie en suspens à Maiduguri

À Maiduguri, capitale de l'État de Borno, le couvre-feu même s'il a été allégé est toujours en vigueur dans douze quartiers et l'armée nigériane poursuit ses patrouilles. L'armée indique avoir tué une dizaine d'islamistes de Boko Haram et en avoir arrêté quelque 120. Sur place à Maiduguri, la vie s'est arrêtée du fait de cette opération militaire. Khalifa Dikwa, enseignant à l'université de Maiduguri, vient de quitter la ville. Khalifa Dikwa raconte la situation qui y prévaut.

Selon le gouvernement nigérian, l'offensive militaire en cours contre Boko Haram pourrait durer encore quelques jours.

Archives

Afro-presse

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !