1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

"La France vote Front National et n'a pas honte"

La plupart des journaux allemands commentent les résultats des élections régionales d'hier en France. Un scrutin qui a été marqué par un net virage à droite de l'électorat francais.

„La France vote Front National et n'a pas honte!", constate la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Au lendemain du triomphe du parti de Marine Le Pen avec près de 28% des voix et face à la victoire probable du parti dans plusieurs régions, on attend en vain un sursaut des démocrates contre l'extrême -droite. Pourtant, autrement qu'en 2002 lorsque Jean Marie Le Pen, le fondateur du FN était arrivé de manière inattendue au second tour de la présidentielle, le succès du FN n'est plus aujourd'hui un "accident de parcours ", estime le quotidien de Francfort. Face à la montée inexorable du FN, une majorité des Français se sont apparemment résignés. Cela est dû avant tout à l'échec des partis établis à réformer le pays, à combattre le chômage, à créer des chances d'ascension sociale et de mettre fin au déclin de l'industrie francaise", conclut le quotidien de Francfort.

Frankreich Front National

Marine Le Pen ,chef du FN et sa nièce Marion Marechal Le Pen ont pu recueillir un grand nombre de voix

„C'est un fait, le Front National s'est définitivement établi comme le troisième parti politique de France, constate l'autre grand quotidien de Francfort, la Frankfurter Rundschau. Ce que le fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen avait créé comme mouvement de protestation „en dehors du système“ est devenu sous la férule de sa fille Marine une force politique ancrée dans les conseils municipaux, à l'Assemblée Nationale , au Sénat, au Parlement européen et à l'avenir aussi dans les Conseils régionaux", constate le quotidien.

Frankreich Regionalwahlen Unterstützer des Front National

Partisans du Front National à Avignon, dans le sud de la France, dimanche 6 décembre

"Le calcul du Front National a fonctionné ", constate le quotidien Rheinpfalz. "Entretenir la peur et promettre ensuite la sécurité en se fermant au reste du monde, c'est une méthode avérée des populistes de droite. Pour ces élections régionales, l'entreprise familiale Le Pen, avec sa dirigeante Marine et son ambitieuse nièce Marion Maréchal, s'est contentée de projeter les images de son arsenal qui, selon ces populistes, représentent une menace : immigrants, musulmans, Union européenne. Cela a suffi. De toute façon, le Front National n'a rien d'autre à offrir!", conclut le quotidien de Ludwigshafen.

C'est aussi le constat du quotidien Kölner Stadt-Anzeiger. "Le programme des populistes de droite n'est pas fait pour réduire les problèmes liés aux angoisses de la population. Il n'est pas en mesure de mettre fin à la terreur ou de générer un essor économique. Les terroristes ne se laisseront pas arrêter par des barrières aux frontières de la France. Et si l'isolement prôné par le Front National aura des conséquences, ce sera avant tout la ruine de l‘économie française qui, pour plus de 50 %, dépend de liaisons et d'implications internationales…", croit le journal de Cologne.

Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen, le fondateur du Front National a été écarté du parti par sa propre fille

"Le renforcement des partis populistes de droite affaiblit la substance même de l'Europe, parce que le nouveau nationalisme ne sied pas à la solidarité européenne, estime le quotidien Der Neue Tag. D'ici les prochaines élections européennes au printemps 2009, le président du Conseil européen Donald Tusk, le président de la Commission Jean-Claude Juncker et le président du Parlement européen Martin Schulz doivent réussir à parler d'une seule voix. Sinon, c'en est fini de l'idée européenne"... conclut l'éditorialiste.

Autre thème : la COP 21

A Paris, la conférence internationale sur le climat a entamé sa seconde semaine, peut-être décisive. La „semaine des ministres“ vient de commencer. D'ici à vendredi, ils doivent décider des termes d'un accord international pour la protection du climat.

Frankreich Klimagipfel in Paris Protest Eifelturm

Devant la Tour Eiffel, des manifestants écrivent avec leurs corps: "100% renewable" "100% renouvelable"

Nombre de questions sont encore sans réponse. Un thème surtout est sujet à controverses : les moyens financiers que les pays riches doivent fournir aux pays en développement et aux pays émergents pour qu'ils puissent développer des énergies écologiques et combattre les conséquences du changement climatique. Toutefois la Süddeutsche Zeitung évoque l'idée des pays industrialisés de recueillir des fonds pour une sorte d'assurance-climat. "Cette assurance climatique fonctionne selon le principe de toutes les assurances. Les personnes en bonne santé cotisent pour les malades, les jeunes pour les vieux – et ceux qui échappent aux conséquences du changement climatique pour ceux qui les subissent, explique le quotidien de Munich. Une idée qui a son charme, mais le problème est que, plus le changement climatique prend de l'ampleur, moins les risques se laissent facilement assurer..."

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !