1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Archives Afrique

La France poursuit son offensive au Mali

L'armée française a bombardé pour la première fois la ville de Gao, dans le nord, visant des camps d'entraînement. Des combattants jihadistes ont attaqué la ville de Diabaly, située à environ 400 km au nord de Bamako.

French military prepares a Mirage 2000D fighter plane in N'Djamena, Chad, in this photo released by the French Army Communications Audiovisual office (ECPAD) on January 12, 2013. French forces carried out a second day of air strikes against Islamist rebels in Mali on Saturday and sent troops to protect the capital Bamako in an operation involving several hundred soldiers, Defence Minister Jean-Yves Le Drian said. REUTERS/ECPAD/Adj. Nicolas Richard/Handout (CHAD - Tags: POLITICS MILITARY) NO SALES. NO ARCHIVES. ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. THIS PICTURE IS DISTRIBUTED EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS

Mali Einsatz Französische Soldaten Kampfflugzeug

Plus de soixante jihadistes ont été tués depuis le début des bombardements par l'armée française. Par ailleurs, des jihadistes basés dans le nord du Mali ont menacé de "frapper le coeur de la France", qui bombarde depuis quatre jours leurs positions. Dans ce contexte, le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir cette après-midi, à l'initiative de la France, pour évoquer le Mali.

Ecoutons le témoignage, recueilli dans la matinée, d'un résident de Gao. Il fait un point sur la situation dans la ville où certaines cibles ont été bombardées par l'armée française, mais où la population ne semble pas avoir subi de dommages suite à ces raids.

Écouter l'audio 00:49

"La ville est calme et pour l'instant la population ne souffre pas" (Un habitant de Gao)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet