La fragilité de la porcelaine allemande | Europe | DW | 05.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

La fragilité de la porcelaine allemande

Les grands noms de la porcelaine allemande font grise mine. Une concurrence accrue, la crise économique et surtout un changement de mode de vie rendent le secteur aujourd’hui plus fragile que jamais.

Abwaschtisch; Ende; Geschirr; Geschirr spülen; Hausarbeit; Krise; Küche; Riss; Schaden; Scheidung; Situation; Spülbecken; Spüle; Symbol; Tasse; Teller; Trennung; abwaschen; broken; chores; crisis; crisis; cup; cup; damage; depression; dish; dishes; dishes; division; divorce; do the dishes; doing the dishes; end; end; ending; harness; housekeeping; housework; kaputt; kitchen; kitchen; partition; plate; plate; rip; rip; separation; sink unit; situation; spült Geschirr; symbol; symbol; tableware; tear; tear; trophy; wash the dishes; washing the dish; wäscht ab; zerbrochen

Une assiette est aujourd'hui un objet de consommation banal.

En 2000, quelques 10 000 salariés travaillaient encore dans le secteur de la porcelaine en Allemagne. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 6200. Après la marque de prestige Goebel, ce sont les firmes Rosenthal et la multinationale Villeroy & Boch qui se trouvent en grande difficulté. Si la crise économique exacerbe le problème, le secteur se trouve aussi confronté au changement de comportement des consommateurs : la vaisselle n’est plus aussi attachée à un statut social, et les ménages dépensent de moins en moins pour les arts de la table.

Marco Wolter est allé visiter une des fabriques de Villeroy & Boch dans la Sarre.

Das Monitorfoto vom 20.1.98 zeigt das Einbringen einer Samenzelle in eine Eizelle mittels Mikropipette unter dem Mikroskop beim sogenannten Retortenbaby-Verfahren (In-vitro-Fertilisation) im Virchow-Klinikum der Berliner Charite. Bei der Befruchtungsmethode IVF werden Samen und Eizellen außerhalb des Körpers zusammengeführt und die entstandenen Embryonen erst nach zwei Tagen in die Gebärmutter eingepflanzt. Seit der Geburt des ersten Retortenbabys Louise Brown vor 20 Jahren, am 25. Juli 1978, sind rund 50.000 Kinder in Deutschland auf diese Weise gezeugt worden. dpa (zu dpa-Themenpaket Retortenbabys: Bislang 300 000 Kinder außerhalb des Körpers gezeugt vom 21.7.98)

Le projet de loi polonais suscite la colère du milieu féministe

Egalement dans cette émission : La fécondation In Vitro

En Pologne, un projet de loi fait débat avant même d’avoir été étudié par le Parlement : il est destiné à clarifier les procédures de fécondation in vitro, jusqu’à présent entourées d’un certain vide juridique. C’est le parti au pouvoir, la droite libérale de la Plateforme Civique, qui est à l’origine de cette réforme, mais elle n’échappe pas au poids de l’Eglise, très réfractaire à la procréation médicalement assistée.

Un reportage d’ Amélie Poinssot.

En République Tchèque, une clinique de la ville de Zlin organise des dons et implantations d'ovocytes. Les donneuses, souvent jeunes, sont séduites par « l'indemnité » de 600 Euros censée compenser la pénibilité du traitement préparatoire. Officiellement la loi tchèque interdit le commerce d'ovocytes ; mais dans cette région de Moravie du nord, assez pauvre, cette somme représente un mois de salaire.

Par Christine Dupré.

Chronique jeunes : « Food not bombs »

L’association « Food not bombs », de la nourriture pas des bombes, est née aux Etats-Unis dans les années 80 pour lutter contre la précarité en évitant le gaspillage. Chacun peut créer son collectif local, il en existe maintenant dans la plupart des pays européens ... Il faut compter sur la débrouille, chercher des sources d'approvisionnement en nourriture puis livrer la récolte à des centres d'hébergement et à des soupes populaires. A votre disposition, un livre très pratique, traduit en plusieurs langues vous indique la marche à suivre et des recettes faciles et rapides pour nourrir les SDF.

Par Gaële Joly.

Sortir en Europe : les Néerlandais fans de musique classique

C’est l’une des salle de concerts les plus réputées au monde, grâce à son acoustique exceptionelle : situé juste en face du Rijksmuseum, à Amsterdam, le Concertgebouw est aussi un monument érigé à la musique classique, l’autre grande passion néerlandaise, avec la peinture.

Par Sabine Cessou.

Liens