La Foire du Livre de Francfort ouvre ses portes | International | DW | 06.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La Foire du Livre de Francfort ouvre ses portes

Comme chaque année, on attend quelque 300 000 visiteurs jusqu’au 10 octobre à la Foire du livre de Francfort, le plus grand salon au monde de l’édition. L’Argentine est l’invitée d’honneur de l’édition 2010.

default

Les étagères sont bien remplies à Francfort

La Foire du livre, c’est en effet le rendez-vous à ne pas manquer pour les maisons d’édition du monde entier. Plus de 7000 exposants venus d’une centaine de pays s’échangent notamment de multiples droits d’auteurs. Francfort, c’est la grande succursale des agents littéraires qui discutent justement du montant de ces droits. A l’instar du Français Pierre Astier´:

« C’est ici que la production mondiale va être proposée à des éditeurs du monde entier. C’est peut-être excessif de dire cela, mais ce que le monde va lire dans les deux, trois ans à venir se décide en ce moment ici. D’où l’importance de ce lieu. »

Logo Frankfurter Buchmesse 2010

Le logo de la Foire du Livre de Francfort 2010

Cette année côté stars, on attend entre autres à Francfort Günter Grass et Herta Müller, les deux prix Nobel de littérature germanophone. Autre star de la Foire du livre : le livre électronique. Les nouvelles technologies ont fait un bond de 20% dans le chiffre d’affaire des éditeurs. Jürgen Boos, le directeur du salon de Francfort, parle d’un changement radical dans la façon d’appréhender un produit :

« Lorsqu’« Avatar », la super-production américaine, est sortie sur les écrans, on a mis en vente en même temps le livre, le jeu électronique et la musique. C’est la première fois que l'on procédait de la sorte. Les créateurs développent leurs produits différemment aujourd’hui. »

Argentinien Laura Alcoba Schriftstellerin Leipzig Buchmesse 2010

Laura Alcoba, écrivain argentin

Cette année, c’est l’Argentine qui est l’invitée d’honneur de la Foire du livre. Plus de 200 nouvelles traductions de l’espagnol à l’allemand sont présentées à Francfort. Et un thème revient de façon récurrente dans la littérature en provenance de Buenos-Aires : la dictature militaire de 1976 à 1983. Patricia Kolesnikov, critique littéraire au quotidien "Clarín":

« La dictature, c’est en quelque sorte notre Shoah. La plupart des Argentins ont vécu cette époque. Mais ce qu’il y a d’intéressant, c’est que ces dernières années, plusieurs jeunes auteurs ont écrit sur la dictature alors qu’ils ne l’ont pas – ou très peu –connue. »

Une soixantaine d’auteurs venus d’Argentine ont fait le déplacement jusqu’à Francfort pour en discuter. Le salon du livre, c’est jusqu’à dimanche dans la capitale financière allemande.

Ecoutez ci-dessous le reportage d'Anne Julie Martin sur l'exportation de la littérature allemande.

Auteur: Carine Debrabandère
Editeur: Philippe Pognan

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !