La fin d′une ère | Vu d′Allemagne | DW | 21.10.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La fin d'une ère

A la Une de la presse, on peut voir des photos des rebelles libyens qui se réjouissent de la mort de Kadhafi. Les éditorialistes commentent la mort du « guide », et ils sont plutôt sceptiques sur ce qui attend la Libye.

default

"Allah Hakbar, Dieu est grand" : les Libyens ont accueilli avec joie la mort de leur ancien dirigeant

« La mort d'une légende », « le point final », ou encore « la fin d'une ère » : voici quelques titres des éditoriaux de la presse allemande de vendredi matin.

Die Welt note que le monde sera sûrement mieux sans Mouammar Kadhafi, mais il aurait été souhaitable que le « guide » réponde de ses actes devant la justice. Le quotidien parle d'un « rare spécimen de dictateur » et revient sur les 42 années de son règne tout d'abord basé sur la haine de l'Occident. Pour Die Welt, le monde aurait dû stopper Kadhafi bien avant – avant qu'il normalise ses relations avec les puissances occidentales, ces dernières années.

Libyen Tripolis Jubel nach dem Tod von Gaddafi

Des enfants célèbrent la fin du règne de Kadhafi

La Frankfurter Allgemeine Zeitung revient aussi sur la carrière de ce tyran mégalomane. Le règne de Mouammar Kadhafi ne pouvait pas se terminer autrement que dans la violence, note le journal. Il était déjà mort politiquement, même la Ligue arabe l'avait lâché ces derniers mois. Mais attention, prévient la F.A.Z., la fin de la dictature kadhafiste ne signifie pas pour autant l'avènement de la paix et de la stabilité. Le quotidien note que les combats continuent à Tripoli notamment entre rebelles et loyalistes. Chacune des trois grandes régions veut avoir son mot à dire dans la reconstruction du pays. La naissance de la nouvelle Libye ne se fera pas sans souffrances.

La Süddeutsche Zeitung pense qu'il faut avant tout dresser le bilan humain et économique de cette guerre. Le pays est détruit, tout est à reconstruire. Après 42 ans de dictature, les Libyens ont de grandes attentes, mais ils vont devoir s'armer de patience.

Libyen Plakat von Muammar al Gaddafi auf der Erde in Tripolis

La Libye a connu 42 ans de dictature kadhafiste. Et maintenant ?

Le journal ajoute que, même si la vengeance n'est jamais bonne, quelque part, il est plus juste que Kadhafi soit mort abattu. Lui aussi d'ailleurs aurait préféré une telle fin plutôt que de croupir en prison, conclut la Süddeutsche Zeitung.

Die tageszeitung note également que l'avenir de la Libye est incertain. Mais les démocrates libyens ne pourront pas compter sur le soutien de l'Occident, déplore le journal. Il rappelle qu'avant les révoltes au Maghreb, nombre de politiciens occidentaux martelaient que démocratie et culture arabe n'allaient pas de paire. Et n'oublions pas la manière dont ils avaient fait « copain copain » avec Mouammar Kadhafi ou même Saddam Hussein. Les pays occidentaux ne se sont intéressés aux violations des droits de l'homme que lorsque le vent a tourné. La Libye ne peut compter que sur elle-même, conclut die taz.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Mireille Dronne

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !