1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La fin du monde ? Pas pour Poutine !

Alors que le président russe rencontre les dirigeants de l'Union européenne à Bruxelles, la presse allemande s'intéresse à cet homme politique controversé qui prédit l'apocalypse dans 4,5 milliards d'années.

Die Welt se demande ce qu'il va bien ressortir de ce sommet entre l'Union européenne et la Russie. Il sera question de coopération économique et énergétique mais aussi de la délicate question des droits de l'Homme. L'Union européenne a vivement critiqué les arrestations massives d'opposants russes ces derniers mois.

Mais la Russie et l'UE vont sans doute davantage se focaliser sur leurs points communs pour éviter les complications diplomatiques. Et il existe des points communs, souligne le journal : l'Union européenne et la Russie sont toutes deux des géants économiques et des nains politiques. Confrontées l'une et l'autre à un mécontentement grandissant sur fond de crise économique.

Mais la Süddeutsche Zeitung reconnaît que l'année termine mieux pour Vladimir Poutine qu'elle n'avait commencé. Alors que des milliers de manifestants ont défilé pour demander le départ de Poutine, cette perspective semble s'éloigner au moins à court terme.

Die Westfälischen Nachrichten estiment même que Poutine s'est montré offensif et solide lors de cette conférence de presse, quelques heures avant le sommet UE - Russie. Le président russe n'est pas malade comme certains l'ont affirmé, au contraire, Poutine a voulu montrer au monde et à l'opposition qu'il est toujours l'homme fort du Kremlin.

Codex Dresdensis

Le seul calendrier Maya conservé à la bibliothèque de Dresde en Allemagne

Et il entend bien le rester, mais sûrement pas jusqu'à la fin du monde puisque selon le président russe, l'apocalypse n'aura lieu que dans 4,5 milliards d'années. Die tageszeitung rappelle que si toutefois la fin du monde arrivait aujourd'hui, il existe un village dans le sud de la France qui sera épargné : Bugarach, cette petite bourgade aux pieds des Pyrénées est depuis deux semaines envahie par les curieux et les journalistes du monde entier. Le maire de la ville a même demandé le renfort de la gendarmerie pour barricader le village.

Mais rassurez-vous, il y a d'autres moyens d'échapper à la fin du monde. La Frankfurter Allgemeine Zeitung donne quelques idées. Par exemple, un ingénieur chinois de 32 ans a construit une sphère géante anti-atomique, étanche à la radioactivité. Au sud-ouest de Pékin, un jeune homme d'affaires chinois vend des billets pour une arche de Noé, 10.000 billets à 2 euros 40 se sont vendus sur internet comme des petits pains.

Et puisqu'il faut une musique pour chaque occasion, le journal propose également la liste des 20 chansons de circonstances pour cette fin du monde : parmi lesquels « The final Countdown » du groupe Europe ou « Non je ne regrette rien » d'Edith Piaf.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !