1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La fin du mandat des policiers burundais de la MINUSCA et ses conséquences

La décision de l'ONU de ne pas renouveler les unités de Police burundaise de la MINUSCA, défraie la chronique. C’est en principe en septembre que leur mandat arrive à expiration.

Écouter l'audio 02:23

« Si l’ONU ne renouvelle pas le mandat de ces policiers, ce sera un manque à gagner financier pour le Burundi » (Bob Kabamba)

Même si Bujumbura refuse de l'admettre, la plupart des observateurs de la vie politique burundaise estiment que le non renouvellement du mandat de cette unité de Police au sein de la MINUSCA, se justifie. Elle serait liée aux violations massives des droits de l'Homme, attribuées à ces policiers dans leur pays.

Par ailleurs, plus de 7000 militaires et policiers burundais sont engagés dans les forces de maintien de la Paix dans le monde. Le Burundi est à présent notamment engagé dans des missions humanitaires de maintien de la paix au Soudan, en Haïti, en Somalie en Côte d'Ivoire et en Centrafrique. Ce qui fait de lui, le 1er contributeur de troupes dans l'espace francophone du continent. Conséquence, l'ONU lui verse directement d'énormes sommes d'argent servant au paiement de ces unités. Un encaissement qui se trouve compromis, si l'ONU opte pour le non renouvellement des missions de toutes ces troupes.

Cliquez sur l'audio ci-dessus pour en savoir plus sur le sujet.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !