1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

La fin des quotas laitiers

Bruxelles a décidé de poursuivre la réforme de la Politique agricole en supprimant notamment les quotas laitiers d’ici 2015 et en abolissant la mise des terres en jachère

La hausse des prix du lait donne des arguments aux partisans d'une réforme de la PAC

La hausse des prix du lait donne des arguments aux partisans d'une réforme de la PAC

  • Actualité européenne de la semaine
    Le leader indépendantiste Hashim Thaci est le vainqueur des élections législatives

    Le leader indépendantiste Hashim Thaci est le vainqueur des élections législatives

    Kosovo. Les élections législatives ont été remporté samedi par le parti de l'ex-chef de la guérilla séparatiste albanaise, Hashim Thaci, qui est favorable à une indépendance du Kosovo. Par ailleurs, les pourparlers concernant le futur statut du Kosovo ont enregistré un nouvel échec. Serbes et Kosovars ont à nouveau été incapables de trouver un compromis lors de leur dernière rencontre mardi à Bruxelles et désormais, il semble très peu probable qu’un accord puisse être trouvé avant la fin des pourparlers, prévue le 10 décembre. Or, en l’absence de compromis, la province du Kosovo est prête à déclarer son indépendance de manière unilatérale. Alors que la Serbie, soutenue par la Russie, n’envisage pas autre chose qu’une autonomie assez large. La dernière rencontre aura lieu le 26 novembre à Baden à côté de Vienne mais plus personne ne semble croire donc à un accord. Et on peut prévoir que l’Union européenne devra donc décider si elle soutient ou non l’indépendance du Kosovo. Bruxelles y est plutôt favorable mais il y a des divergences sur ce point entre les états membres.

    La réforme de la PAC devrait plus insister sur le développement rural, au détriment de la production intensive

    La réforme de la PAC devrait plus insister sur le développement rural, au détriment de la production intensive

    Réforme de la politique agricole. La Commission européenne a proposé mardi une révision importante de la PAC, la politique agricole commune, et ceci notamment pour l’adapter à la hausse des cours mondiaux dans ce secteur. Ainsi, revenant sur une politique établie il y a plus de quarante ans, et après une première réforme en 2003, Bruxelles a proposé de supprimer les quotas laitiers d’ici 2015 et d’abolir définitivement la mise obligatoire de terres en jachère. Le but est de faire face à la hausse de la demande dans le monde et d’enrayer la flambée des prix. L’Europe devrait donc relancer sa production agricole et revenir sur des décennies de restrictions. Mais si ce point semble peu contesté, les autres propositions avancées par la Commission sont encore loin de faire l’unanimité des 27.

    Ainsi, l’élargissement du système du « découplage » qui, dans la jargon bruxellois, désigne le décrochage entre les aides versées et le montant de la production. Un système qui est très défendu par la France alors que Bruxelles souhaite soutenir d’autres formes de production, pas seulement quantitatives mais prenant aussi plus en compte par exemple le développement rural.

    Autre mesure qui sera sans doute beaucoup débattue au cours de l’année 2008 et plus particulièrement sous la présidence française : la suppression des prix garantis offerts aux céréaliers. Ce qui est logique au vu de l’envolée des prix dans ce secteur. Enfin, les plus grosses subventions – au delà de 100 000 euros – devraient être revues à la baisse. Ce qui va sans aucun doute provoquer la résistance de pays comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne où se concentrent les exploitations qui reçoivent les subventions annuelles les plus importantes versées par Bruxelles – parfois au-delà de 300 000 euros.

    Lutte antiterroriste. La Commission a proposé il y a deux semaines un paquet de propositions visant à lutter plus efficacement contre le terrorisme. Parmi ces mesures : un contrôle accru d’Internet et la mise en place d’un système européen des données des passagers aériens qui concernerait des informations personnelles comme les noms, l’adresse, le numéro de téléphone ou de la carte de crédit des passagers de vols entre un état membre et un pays tiers.

    Il s’agit pour l’instant simplement de propositions sur lesquels les états membres auront à se prononcer mais avant même de prendre position sur ces mesures avancées par la Commission, le Parlement européen a préparé une résolution dans lequel il s’inquiète des conséquences de la législation antiterroriste sur les droits fondamentaux. Le débat entre le Parlement et la Commission ne fait que commencer sur ce point et on peut s’attendre à ce que les eurodéputés le suivent de près. Même si à vrai dire leur voix ne compte pas dans ce dossier : il n’y a pas de codécision par exemple pour ce qui concerne cette question des données des passagers aériens. Et le Parlement devra hélas se contenter de donner son avis.

    • Grève de la RATP à Paris

      Grève de la RATP à Paris

      Grèves dans les transports

      Soixante heures de grève ferroviaire sans interruption, c’est le nouveau record établi la semaine dernière par les conducteurs de trains allemands ! Ils réclament une forte augmentation de salaires ainsi qu’une convention collective distincte du reste des employés de la Deutsche Bahn. En France aussi, les employés des entreprises de transports publics sont engagés dans un bras de fer – non pas avec leur direction mais avec le gouvernement. Il s’agit de stopper la réforme de leur régime de retraite voulu par le président Nicolas Sarkozy. Les cheminots français ont été rejoints le 20 novembre par plusieurs catégories de fonctionnaires. L'ouverture mercredi de négociations à la SNCF et la RATP laisse entrvoir toutefois une reprise du trafic.

      Les journaux européens s’intéressent de près à ces conflits sociaux récurrents.

      Ces mouvements sociaux sont-ils comparables?

      On s’était habitué à considérer que la France et l’Allemagne aient une approche de la résolution des conflits très différente. Alors, qu’en est-il aujourd’hui ? Les deux pays se rapprochent-ils ?

      La réponse avec Wolfram Vogel, chercheur à l’institut franco-allemand de Ludwigsburg.

Liens